Suivez-nous

Société

50.000 doses du vaccin Astra Zeneca réceptionnées ce lundi

Feriel Bouaziz

Publié

le

L’Algérie a réceptionné en début d’après-midi de ce lundi, 50.000 doses du vaccin Astra Zeneca, premier lot du vaccin anglo-suédois, le second commandé dans le cadre de sa stratégie visant à endiguer l’épidémie de Coronavirus , rapporte l’APS après confirmation auprès de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA).

La même source avait indiqué que, “nous allons réceptionner, en début de cet après-midi, 50.000 doses du vaccin Astra Zeneca, qui vont arriver à l’aéroport Houari Boumediène comme annoncé auparavant“, a déclaré à l’APS un représentant de l’IPA, rassurant sur la “disponibilité” que tous les moyens logistiques permettant le stockage, ainsi que l’acheminement de cette quantité ont été mis à disposition.

Il s’agit là du deuxième vaccin importé par l’Algérie après la réception vendredi du vaccin russe “Spoutnik V” au niveau de l’aéroport militaire de Boufarik (Blida) ou la campagne de vaccination avait débutée avant de s’élargir vers Alger.

Notons par ailleurs que le ministre de la Communication et Porte-Parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, avait annoncé vendredi dernier que la deuxième phase de vaccination débutera dimanche prochain avec la réception des premières doses d’AstraZeneca à l’aéroport international de Houari Boumediene à Alger.

De son coté, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, avait assuré que la quantité de vaccins qui sera acquise par l’Algérie sera “suffisante” pour satisfaire les besoins de l’ensemble de la population.

Pour rappel, la campagne de vaccination contre la covid-19 avait officiellement été lancée samedi dernier à partir de la wilaya de Blida où le virus est apparu pour la première fois au pays en février 2020.

Selon le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar le vaccin anti-Covid-19 a commencé a etre distribué hier au niveau des wilayas qui sont “durement” affectées par la pandémie. Cela va de même pour les autres wilayas du pays ainsi que les “zones d’ombre”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR