Connect with us

Monde

Les Etats-Unis réintègrent l’OMS: “Une mobilisation comme en temps de guerre”

Published

on

Le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a applaudi jeudi la décision des Etats-Unis de réintégrer l’organisation onusienne. Annulant ainsi la décision prise par Donald Trump en avril dernier, la nouvelle administration promet “une mobilisation comme en temps de guerre” face au coronavirus.

“Depuis la fondation de l ‘OMS en 1948, les Etats-Unis ont joué un rôle vital dans la santé mondiale et le peuple américain a fait d’énormes contributions à la santé de la population mondiale. Nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat, comme je sais que tous les États Membres le sont”, a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus sur Twitter.

Le responsable onusien s’est également entretenu avec la vice-présidente Kamala Harris par téléphone afin de la remercier et Joe Biden “pour leur engagement à l’OMS et la santé globale”, exprimant son “impatience” de poursuivre le partenariat qui lie l’organisation aux Etats-Unis.

L’ancien président des Etats-Unis Donald Trump avait retiré son pays en avril dernier de la liste des Etats membres de l’OMS, suspendant ainsi la contribution financière qui s’élevait de 400 à 500 milliards de dollars par an.

Accusant l’OMS d’être “trop proche de la Chine”, Donald Trump avait estimé que l’organisation a “mal géré la pandémie et a “dissimulé sa propagation”.

L’ayant réintégré, les États-Unis ont désormais “l’intention de remplir leurs obligations financières envers l’OMS”, a annoncé le conseiller Covid de la Maison Blanche, Anthony Fauci.

“Une mobilisation comme en temps de guerre”

Quelques heures après son investiture dans ses fonctions de président des Etats-Unis, Joe Biden a promis une mobilisation comme “en temps de guerre” face au coronavirus qui a fait plus de 400,000 victimes dans le pays.

Le nouveau président a signé une série de dix décrets, imposant une batterie de mesures drastiques face à la pandémie. Il a rendu le port du masque obligatoire dans les bâtiments fédéraux et a annoncé que toute personne arrivant par avion aux Etats-Unis devrait présenter un test négatif à son arrivée et “observer une quarantaine”.

Continue Reading
Advertisement
Comments