Connect with us

En continu

Après la démission de Hmida Ayachi, Ghediri tente de se défendre

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Le candidat à la candidature pour la prochaine élection présidentielle du 18 avril prochain, Ali Ghediri, tente de se défendre après la vidéo diffusée hier soir, concernant les dettes des promoteurs qui ont bénéficiés de crédits Ansej, Angem et CNAC.

 

Ali Ghediri estime, que ses propos « concernant l’Ansej ont été mal interprétés. Il n’a jamais été question d’effacer les dettes des jeunes promoteurs. Aux promesses du pouvoir de lever les contraintes judiciaires tout en maintenant l’obligation de rembourser les banques dans les délais impartis, le candidat Ali Ghediri préconise l’étalement du remboursement sur une durée plus longue, non contraignante », écrit le candidat dans un communiqué en fin de soirée.

Cette déclaration intervient quelques minutes après la démission de Hmida Ayachi de son poste de directeur de campagne et son retrait définitif de la campagne. Ce dernier a estimé que le message de Ghediri au sujet des jeunes bénéficiaires de crédits Ansej, Angem et CNAC « est mediocre ».

« Il est le même que celui du pouvoir. Je ne peux pas cautionner ce travail d’amateur d’autant plus que je n’ai pas été informé de la diffusion de cette vidéo. C’est un scandale. Les partisans du candidat ont été choqués. Plusieurs fois, le candidat s’est adressé aux médias sans me consulter. Je lui ai dit que je ne pouvais pas accepter cela, car tout sera mis sur mon compte plus tard ».

Pour le général en retraite, « ceci permettra aux jeunes promoteurs de relancer leur activité avant de rembourser leur dette. Tel est le message que le candidat Ali Ghediri a voulu transmettre », conclut le communiqué.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR