Suivez-nous

Politique

Affaire Saïd Chetouane: lourdes accusations contre les auteurs de la vidéo

Meriem Nait Lounis

Publié

le

Le procureur général près la Cour d’Alger a dévoilé, tard dans l’après-midi, de nouveaux détails dans l’affaire du mineur, Said Chetouane et a confirmé la liaison de la mise en détention provisoire de Mohamed Tadjadit, Soheib Debaghi, Malik Riahi,  Tarek Debaghi et Noureddine Khimoud avec cette affaire.

 Le procureur a affirmé que dans le cadre de l’enquête dans l’affaire des allégations d“’abus sexuel” sur le mineur, Said Chetouane, que “les personnes qui étaient en compagnie du mineur durant la diffusion de la vidéo l’ont exploité pour des fins politiques”.

En plus des cinq activistes arrêtés dimanche dernier, le magistrat identifie un autre accusé dans cette affaire à savoir Louail Sadeq, qui est, selon le procureur, “en état de fuite” et “membre responsable du mouvement Rachad” et qui est “un des acteurs principaux dans l’affaire de cette vidéo”.

Le procureur général a déclaré durant cette conférence de presse que “les examens médicaux ont indiqué qu’en plus de Said Chetouane, tous les activistes arrêtés sont des consommateurs de drogue”.

“Direction et organisation d’une association de malfaiteurs”, “diffusion de fausses informations”, “attroupement visant à porter atteinte à la sécurité nationale”, “possession de drogue”, “diffusion d’images visant à porter atteinte à la vie d’un enfant” et “incitation d’un mineur à la débauche”, sont entre autres accusation attribuées aux activistes, a-t-on appris au prés de l’avocate Alili Yamina.

Par ailleurs, selon l’avocate Nassima Rezazgui, le père de Said Chetouane a refusé de déposer plainte contre les auteurs de la vidéo.

Il est à noter qu’avant leur placement sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hemed, les cinq mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République ce matin en l’absence de leur défense. “Le collectif de la défense attend depuis 9h00, date à laquelle débutent les présentations. A 11h30 , nous avons appris qu’ils ont été présentés à 8h30 sans la présence des avocats”, a indiqué l’avocate Alili Yamina sur son compte Facebook.

Pour rappel, les cinq accusés ont été arrêtés dimanche dernier et placés en garde à vue après la diffusion de la vidéo du mineur Said Chetouane déclarant avoir été victime d’”attouchements sexuels” par les éléments de la police après son arrestation lors d’une tentative de marche.

Au lendemain de la diffusion de cette vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux, la sûreté de la wilaya d’Alger a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Lire la suite
Publicité
Commentaires