Connect with us

Politique

Palestine : L’Algérie rejette la solution de Donald Trump pour le Proche-Orient

Avatar

Published

on

L’Algérie qui fait de la question palestinienne un point d’honneur, vers lequel converge une grande majorité du peuple algérien, monte au créneau et dénonce « l’accord du siècle », proposé par Donald Trump comme solution pour conflit au Proche-Orient, par le biais d’un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE), rendu public aujourd’hui.

Dans ce communiqué parvenu à notre rédaction, le MAE « renouvelle son soutien indéfectible et permanent à la cause palestinienne ainsi qu’au droit du peuple palestinien frère », est-il déclaré.

Pour la Diplomatie algérienne, les propositions de Donald Trump ne sont rien moins qu’une « prescription » du droit du peuple palestinien à la création d’un Etat indépendant et souverain avec El-Qods Est comme capitale.

Poursuivant, le communiqué affirme qu’il ne peut y avoir de solution au conflit « sans associer les Palestiniens, notamment quand la solution est en leur défaveur ».

Saisissant l’opportunité, le MAE remet en question le conflit dans sa globalité et étend le sujet à tous les territoires occupés. « L’Algérie exprime également son adhésion à l’initiative de paix arabe adoptée lors du sommet arabe de Beyrouth et fondée sur le principe du retrait total des territoires arabes occupées – tous les territoires arabes – en échange de la paix dans le cadre de la légitimité internationale et des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier les résolutions nos 242 et 338 », est-il précisé.

Jérusalem restera “la capitale indivisible d’Israël”,

Jérusalem restera “la capitale indivisible d’Israël”, a assuré mardi à Washington le président américain Donald Trump, en présentant son plan pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Il n’a pas détaillé quelles frontières il envisageait pour cette capitale israélienne au cours d’un discours durant lequel il a aussi évoqué une capitale de l’Etat palestinien à Jérusalem-Est. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est, partie de la ville occupée depuis 1967 par Israël puis annexée, la capitale du futur Etat auquel ils aspirent.

Cela fait déjà deux ans que les américains ont annoncé la décision de déplacer leur ambassade à Jérusalem, que l’Autorité palestinienne n’a plus aucun contact avec les responsables américain

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR