Connect with us

Politique

Le procès en appel du général Wassini Bouazza renvoyé

Published

on

La Cour d’appel militaire de Blida a décidé, ce jeudi 24 juin, de renvoyer le procès en appel de l’ancien Directeur Général de la Sécurité Intérieure (DGSI), le général Wassini Bouaza, au 15 septembre 2021. L’information a été reportée par le quotidien El Watan dans son édition du 24 juin.

Selon la même source, le mis en cause a comparu aux côtés de cinq autres co-accusés, tous des officiers subalternes. Sa défense a décidé de renvoyer le procès par “nécessité“, et ce, en raison de l’état de santé du principal accusé, à savoir le général Bouazza.

En effet, un médecin a été dépêché sur les lieux, et a relevé “une tension artérielle élevée” chez Bouazza, indique le journal El Watan. Malgré cela, la cour s’est refusé de renvoyer le procès, ce qui a par la suite conduit au retrait de toute la défense de l’audience, obligeant ainsi le président de la cour de reporté l’affaire au 15 septembre prochain, souligne la même source.

Pour rappel, le tribunal militaire de Blida a condamné le 1er avril dernier l’ancien Directeur Général de la Sécurité Intérieure (DGSI), le général Wassini Bouaza à 16 ans de réclusion criminelle, et quatre autres militaires également poursuivis auprès dudit général ont eux écopés a des peines allant de 14 ans à 15 ans de réclusion.

L’ancien responsable est poursuivi, selon le journal El Watan, pour des faits liés au scrutin présidentiel du 12 décembre 2019, en faveur de l’ex-candidat à l’élection et ancien secrétaire général du RND par intérim, Azzedine Mihoubi.

Arrêté en avril 2020, le général a déjà été condamné par le tribunal militaire de Blida à une peine de 8 ans de prison ferme pour “faux et usage de faux”, “atteinte à corps constitué”, et “détention d’armes à feu et de munitions de type 4”. Une peine qui a été confirmée en juin 2020 par la Cour d’appel militaire.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR