Connect with us

Politique

Le procès en appel de Dalila Touat programmé pour le 24 février

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le procès en appel de la détenue Dalilda Touat a été programmé pour le 24 février au niveau de la Cour de Mostaganem, a-t-on confirmé auprès de son avocate Me Nassima Razazgui.

Poursuivie dans deux affaires, le procès à venir concernera le dossier pour lequel elle a été condamnée le 18 janvier dernier à 18 mois de prison pour “outrage à fonctionnaires et institutions de l’État”, “diffamation” et “publications portant atteinte à l’ordre public”.

Dans une précédente affaire, Dalila Touat a été condamnée le 30 novembre 2020 à deux ans de prison sans mandat de dépôt. Elle est accusée d’avoir incité des citoyens à boycotter le référendum populaire du 1er novembre et d’“outrage à fonctionnaires dans l’exercice de ses fonctions”.

Grève de la faim

Dalila Touat, 45 ans et mère de trois enfants, est en grève de la faim depuis le 29 janvier. Selon son avocat Me Farid Khemisti, la détenue espère dénoncer à travers sa protestation “les injures, les mauvais traitements, les menaces et les intimidations dont elle fait l’objet depuis son incarcération“.

La détenue a tenté auparavant de dénoncer ces actes dont elle dit en être victime à travers des lettres adressées au directeur de l’établissement pénitentiaire d’Ain Tedles à Mostaganem où elle croupit mais aussi au procureur général. Toutefois, selon ses avocats, ses lettres sont restées sans réponse. Ce qui a poussé la détenue à reprendre la grève de la faim qu’elle avait entamée le 03 janvier puis suspendue à la demande de ses avocats.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR