Connect with us

Economie

Le Brent à 54,89 dollars vendredi, “stabilisé grâce à l’OPEP+”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les prix du pétrole enregistrent un léger recul ce vendredi mais restent relativement stables. Ils se maintenant au-dessus de la barre des 50 dollars qu’ils n’avaient pas franchie depuis février dernier. Une hausse enregistrée grâce à l’accord de l’OPEP, a estimé le ministre algérien de l’Energie, Abdelmadjid Attar.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars recul de 2,16% à Londres par rapport à la clôture de jeudi, à 54,89 dollars. Le baril américain de WTI pour le même mois, perdait dans le même temps 2,39% pour reculer à 51,86 dollars. Malgré cette légère baisse, les prix restent relativement stables, étant donné qu’ils se maintiennent au dessus des 50 dollars.

“La hausse du cours du pétrole est à mettre, avant tout, sur les décisions prises par les pays membres de l’OPEP+. Les réunions de l’OPEP et de l’OPEP+ qui se sont tenues entre fin novembre et début décembre ont été des événements décisifs pour le prix du baril. Bien sûr, l’arrivée du vaccin contre le Covid-19 est aussi un élément important pour le secteur de l’énergie”, a déclaré mercredi le ministre algérien de l’Energie à l’agence de presse Sputnik.

“Les cours sont restés stables malgré la troisième vague de la pandémie et l’apparition des nouveaux variants du coronavirus, ce qui prouve que les mesures prises par l’OPEP+ ont été efficaces”, a-t-il ajouté.

Si cette tendance haussière se poursuit, le ministre s’attend à ce que les prix du baril atteignnent 60 dollars.

“Si les programmes de vaccination avancent, nous pourrions effectivement avoir un baril entre 55 et 60 dollars. Mais là encore, je reviens au rôle de l’OPEP+ et à la décision surprise de l’Arabie saoudite de baisser sa production d’un million de barils par jour (b/j). Le retrait d’une telle quantité a eu un effet immédiat sur le marché”, a déclaré Attar à Sputnik.

Toutefois, le responsable algérien avait déclaré à la même source “que les marchés pétroliers resteront attentifs aux actions géopolitiques que prendra le Président Joe Biden”.

De lors coté, les analystes du marché pétrolier seront attentifs vendredi au rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains établi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Continue Reading
Comments