Connect with us

Economie

Les prix du pétrole chutent après l’investiture de Joe Biden

Meriem Nait Lounis

Published

on

© DR |

À peine quelques heures après l’investiture du nouveau président américain, Joe Biden, les prix de l’Or noir ont reculé, ce jeudi, et les investisseurs sont “partagés” sur les conséquences de l’arrivée de Biden à la Maison Blanche sur le marché du pétrole.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a perdu ce jeudi matin 0,80% à Londres par rapport à la clôture de la veille, il est donc à 55,63 dollars. Quand au baril américain de WTI pour livraison au même mois, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, a perdu 0,75% il arrive ainsi à 52,91 dollars.

Juste après la prise de fonction du nouveau président des États-unis, l’analyste Jeffrey Halley, a estimé que “les prix du pétrole semblent être pris entre des forces opposées”.

L’analyste a expliqué que les forces “opposées” en question sont des mesures “restrictives” pour l’industrie pétrolière, telles que “le retour dans l’accord de Paris sur le climat”, “l’accent mis sur le renouvelable et le blocage du projet controversé de construction de l’oléoduc Keystone XL entre le Canada et les Etats-Unis“, “pèsent sur les prix” , en plus de la relance budgétaire “perçue comme positive pour la croissance et donc la consommation de pétrole” leur apporte du soutien.

L’analyste Han Tan partage l’avis de son confrère et ajoute que parmi ces forces figurent “les données de l’American Petroleum Institute (API) qui ont montré que les stocks (de brut) ont augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis”.

Il est à noter que l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) devra publier demain, vendredi le rapport hebdomadaire plus officiel sur les stocks pétroliers américains.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR