Connect with us

En continu

Issad Rebrab sous mandat de dépôt

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Le président du groupe Cevital, Issad Rebrab, se rendra dimanche prochain 24 février à Tizi ouzou, et non pas aujourd'hui comme annoncé par la JS Kabylie sur sa page officielle hier.

L’homme d’affaire Issad Rebrab à la tête du groupe Cevital est mis sous mandat de dépôt, aujourd’hui mardi 23 avril, après une audition qui a duré plus de huit heures, par le juge d’instruction au tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

 

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes devant le tribunal Abane Ramdane en attendant le verdict de son audition qui n’est tombé qu’après minuit. Selon les membres de sa direction présents sur les lieux, Issad Rebrab est mis sous mandat de dépôt. Aucune information n’a filtré sur les chefs d’inculpations. Le patron de Cevital est transféré immédiatement vers la prison d’El Harrach par la gendarmerie nationale en Attendant son jugement. Le mandat de dépôt peut durer jusqu’à 45 jours, renouvelables.

Selon des sources proches de la direction de Cevital, Issad Rebrab s’est rendu hier, 22 avril à la gendarmerie de Bab Jdid en personne. C’est un de ses collaborateurs qui a récupéré la convocation la veille.

La télévision nationale a annoncé que l’homme d’affaire “a été arrêté pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l’étranger et de sur-facturation dans des opérations d’importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu’il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires”. Une question demeure sans réponse: comment la télévision nationale annonce l’arrestation d’un accusé avant même son audition?

L’information est vite démentie par Rebrab et la direction de Cevital. Quelques minutes plus tard, Issad Rebrab annonce sur les réseaux sociaux que « dans le cadre des blocages de notre projet Evcon, Je me suis présenté de nouveau ce matin à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid. Nous poursuivrons l’étude de l’affaire de nos équipements retenus au port d’Alger depuis juin 2018 ».

Mourad Bouzidi, président de la coordination nationale de soutien aux travailleurs de Cevital a déclaré devant le tribunal que “cette arrestation est une provocation de trop, et que c’est une affaire politique qui vise à diviser les algériens”. Pour lui, “les tenants du pouvoir cherchent la division du mouvement populaire qui ne faiblit pas après 9 vendredi de manifestation consécutifs”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR