Suivez-nous

Politique

DIRECT | 111e vendredi de mobilisation populaire

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES
© Meriem Nait Lounis pour INTERLIGNES

Ce 2 avril marque le 111e vendredi de mobilisation populaire enclenchée en février 2019 pour contester la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. Deux ans après sa démission, jour pour jour, et l’avènement d’un nouveau président à la tête du pays, les citoyens continuent à battre le pavé pour réclamer le changement radical du système et l’instauration d’un état de droit.



16h45

Les manifestants commencent à se disperser dans le calme à Alger et dans les autres wilayas, marquant ainsi la fin de la 111e marche de mobilisation populaire.

© INTERLIGNES

16h42

Le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) rapporte l’arrestation de l’enseignant universitaire Naïm Khemmar à la wilaya de Batna auprès d’autres manifestants. La même source signale des arrestations à Relizane dont celle de l’ancien détenu Yacine Khaldi.

16h20

Alger: La marche se poursuit à Alger. Les manifestants sont au niveau de Didouche Mourad. Ils scandent “Tebboune est illégitime il a été parachuté par les militaires”, “état civil et non militaire” ou encore “indépendance, indépendance”.


16h00

La marche se poursuit en ce moment dans différentes wilayas du pays. Jusqu’à présent aucun acte de répression n’a été signalé.


15h10

Alger: Les manifestants montent de la Rue Aslah Houcine vers Pasteur. Ils scandent “istiklal, istiklal” (indépendance, indépendance).


14h50

Des citoyens marchent en ce moment dans plusieurs wilayas du pays dont Alger, Béjaia, Khenchela, Bouira, Médea, Tizi-Ouzou, Annaba et Constantine. Tous plaident pour “un état civil et non militaire” et “un état de droit”.

14h38

Les manifestants commencent à arriver du quartier de Bab El Oued et d’El Casbah. Ils sont au niveau de la rue Aslah Houcine et vont se diriger vers la Grande Poste.

14h20

Alger: À l’image du vendredi précédent un important dispositif policier est déployé sur la rue Aslah Houcine afin d’interdire de filmer l’arrivée des manifestants des deux quartiers populaires El Casbah et Bab El Oued.



14h10

Béjaia: Les Béjaouis sont fidèles au rendez-vous. Ils sont descendus par milliers dans les rues ce vendredi pour rallier leurs voix à celles de leurs co-citoyens des autres wilayas et demander un “Etat de droit” et le départ du système en place.



13h51

Alger: Des manifestants brandissent les portraits du juge Sadedin Marzoug qui passera devant le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) lors de sa prochaine session disciplinaire prévue du 4 au 6 avril. Le juge est connu pour son militantisme au sein du mouvement de protestation populaire.

13h31

Bouira: La 111e marche de mobilisation populaire vient d’être lancée à la wilaya de Bouira. Une centaine de manifestants y ont pris part pour réitérer leurs revendications dont “un état civil et non militaire” et “une Algérie libre et démocratique”.


13h29

Alger: Début de la 111e marche de contestation populaire à Alger. Comme à l’accoutumée plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant la mosquée Errahmna à la rue Khelifa Boukhelfa (ex-Victor Hugo) pour entamer leur marche. Une fois le coup d’envoi donné le cortège humain s’est ébranlé vers la rue Didouche Mourad en direction de la Grande Poste.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR