Connect with us

Société

Coupures d’internet durant le BAC: Algérie Télécom évoque “des restrictions ciblées et limitées dans le temps”

Published

on

© DR |

La compagnie nationale Algérie Télécom s’est exprimée lundi 22 juin sur la coupure d’internet qui, comme chaque année depuis cinq ans, a accompagné les épreuves du baccalauréat. Alors que plusieurs entreprises, employés et opérateurs économiques en sont lourdement impactés, Algérie Télécom a évoqué “des restrictions ciblées et limitées dans le temps”.

Ce n’est qu’au troisième jour des épreuves que l’opérateur public s’est exprimé sur la gêne occasionnée. Par le biais d’un communiqué rendu public, Algérie Télécom a informé “son aimable clientèle qu’à l’instar des autres opérateurs, elle accompagne le déroulement du baccalauréat afin de contribuer à la réussite, à la crédibilité et à l’équité des épreuves de la session 2021”.

Selon Algérie Télécom la démarche mise en œuvre, “écarte toute coupure délibérée d’Internet” et “se limite à des restrictions sur des réseaux de partage spécifiques, et ceci seulement durant la première moitié de la durée de chaque épreuve”.

“Algérie Télécom est à l’écoute des préoccupations de ses clients et reste mobilisée pour intervenir, dans les meilleurs délais, en cas d’éventuelles perturbations”, a indiqué Algérie Télécom en remerciant ses clients “pour leur patience et leur compréhension”.       

Introduite il y a cinq ans par le département de la Poste et des Télécommunications dirigé à l’époque par Houda Feraoun afin de lutter “contre la triche et la fuite des sujets”, cette mesure entre en vigueur chaque année durant les épreuves du Baccalauréat bien que dénoncée par les citoyens notamment les entreprises.

Pour eux, cette démarche “ne sert à rien mis à part leur causer d’énormes pertes” d’autant plus que des cas de tricherie sont enregistrés chaque année et des sujets fuient malgré la restriction.

Continue Reading
Advertisement
Comments