Connect with us

Société

Benbouzid: “Le système sanitaire doit être revu pour corriger certains dysfonctionnements”

Feriel Bouaziz

Published

on

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a assuré samedi à Alger que le système de santé algérien doit être révisé dans le but de “corriger certains dysfonctionnements et erreurs”.

En marge du projet de budget de son secteur dans le cadre de la loi de Finances 2021 devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), en présence notamment de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, Pr. Benbouzid a témoigné que “le système de santé en Algérie doit aujourd’hui être revu pour parvenir à une justice sociale plus efficace et solutionner les dysfonctionnements et les erreurs“, en prenant compte de “l’augmentation de la population par rapport aux années précédentes, y compris les demandes sanitaires“.

En effet, après avoir mis l’accent sur “l’irréversibilité de la gratuite des soins”, le ministre a révélé par la suite que ses services avaient commencé “un travail de révision de ce système. Hélas, “ce travail s’est arrêté en raison de l’orientation de tous les efforts vers la lutte contre la pandémie du Coronavirus“.

Certains projets de loi dans le secteur de la santé ont été retardés“. Néanmoins, “un travail est en cours à l’effet de booster le secteur“, a t-il ajouté.

En outre, le Ministre a affirmé que “toutes les statistiques fournies à propos des victimes de la pandémie sont correctes et qu’il n’y a aucun intérêt à les manipuler“, ajoutant également qu’au “début de cette pandémie, il y avait des cas de décès considérés comme victimes de ce virus en raison des symptômes similaires tels la température élevée“.

Abordant le sujet sur l’acquisition du vaccin contre cette pandémie, le ministre a réaffirmé que l’Algérie avait signé un accord avec plus de 170 pays en vue d’un “achat collectif de ce vaccin et de bénéficier des réductions sur son prix, oscillant de 3 à 38 USD“.

Par ailleurs, M.Benbouzid a également répondu aux demandes des députés relatives à la fermeture des établissements éducatifs, indiquant que cette décision est “souveraine”, et que la reprise des cours “répondait à l’opinion de la majorité des parents d’élèves“.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR