Connect with us

Société

Coronavirus: l’Algérie va acquérir le vaccin quel que soit “son prix”

Feriel Bouaziz

Published

on

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a déclaré, jeudi à Alger, que l’Etat était engagé à obtenir le vaccin contre la Covid-19 dans le but de protéger les citoyens, et ce ,quel que soit “son prix”.

Lors d’une conférence de presse dont la thématique était: la situation épidémiologique de la propagation du coronavirus, le ministre accompagné de cadres du ministère à précisé que “l’Algérie a intégré le groupe Covax, qui compte 170 pays, pour garantir une protection à travers l’utilisation du vaccin que recherchent actuellement quelque 200 laboratoires à travers le monde, dont 8 à 10 laboratoires sont à des stades avancés dans leurs tests cliniques“.

En effet, le ministre assure également que “dès sa commercialisation, l’Algérie acquerra le vaccin pour protéger ses citoyens, quel que soit son prix“.

Dans le même contexte, M. Benbouzid a rappelé que l’Algérie a “intégré le groupe de l’Unicef qui s’emploie à acquérir 500 millions de vaccins à prix réduit“, informant que “l’organisation est parvenue à réduire le prix de 40 dollars à 2 dollars seulement“.

Face à la situation pandémique, en recrudescence ces derniers jours, Pr. Benbouzid a expliqué que cela est due à “une baisse de la vigilance et au non-respect des règles essentielles mises en place par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus“.

C’est pourquoi, “l’aggravation de la situation si la société ne respecte pas les mesures préventives, incitera les pouvoirs publics à prendre des mesures plus strictes dans les prochains jours, à l’instar de certains pays développés qui font face à une nouvelle vague de ce virus“.

Le ministre, rappelle par ailleurs, la nécessité du port du masque, qui selon lui reste, le meilleur moyen de prévention, sans pour autant négliger, les autres mesures sanitaires notamment la distanciation physique, le lavage régulier des mains au savon et l’utilisation du gel hydro-alcoolique.

Néanmoins, “l’Algérie a su contenir la situation sans dysfonctionnement aucun en termes de gestion”, a indiqué le ministre ajoutant que son département allait ” collaborer avec les autres secteurs pour faire face à une deuxième vague, plus féroce et virulente que la première“.

Pour rappel, l’Algerie enregistre une hausse alarmante au coronavirus ces derniers jours. Le pays a dépassé hier la barre des 60,000 cas et plus de 2,000 décès portant ainsi le nombre total de cas confirmés jusqu’a maintenant à 60169.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR