Suivez-nous

Politique

Béjaia : le procès de Yanis Adjila, Marzouk Touati et Amer Berri renvoyé au 1er juillet

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | Les trois militants placées sous mandat de dépôt à Béjaia

Le procès des manifestants Yanis Adjila, Marzouk Touati et Amer Berri a été reporté au 1er juillet après leur refus d’un jugement à distance, informent leurs avocats.

Les détenus refusent d’être jugés à distance alors que « ailleurs, les détenus sont présents physiquement en pleine audience » précise maître Lydia Lounaouci.

La même source précise que La Défense a formulé une demande de libération et le procureur n’a pas accusé réception alors qu’ils détiennent la preuve que la demande est bien transmise car elle est envoyée par le service de transport express DHL ».

Les deux militants Yanis Adjila et Marzouk Touati sont poursuivis pour “incitation à attroupement, publication et distribution de publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale, mettre la vie d’autrui (des autres personnes) en danger durant la période du confinement”, selon le CNLD.

Amar Berri est, lui, poursuivi pour “atteinte à la personne du président de la République, outrage à corps constitué, incitation à attroupement non armé, mettre la vie d’autrui (des autres personnes) en danger durant la période du confinement”.

Arrêtés lors de la manifestation populaire qui s’est déroulée le vendredi dernier à Béjaia, les trois militants ont été placés sous mandat de dépôt le 13 par le tribunal de la dite wilaya.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR