Connect with us

Politique

Auditionné par le CSM dans trois affaires, le juge Saadedine Merzoug suspendu pour six mois

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Poursuivi dans trois affaires par le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), le juge Saadedine Merzoug a été suspendu, ce lundi, pour une durée de six mois dans une affaire, relaxé dans une deuxième tandis que la troisième a été reportée, nous a informé maitre Abdellah Hebol.

Suspendu de ses fonctions depuis décembre 2019, le procès du juge n’a été programmé que pour ce lundi 25 janvier devant le CSM alors que ce dernier “doit statuer sur une affaire disciplinaire dans un délai de six mois à compter de la date de suspension”, conformément aux articles 65 et 66 de la loi organique de la Magistrature.

Le magistrat est accusé de “violation de l’obligation de réserve en prenant des positions politiques avec son appel au boycott des élections du 18 avril 2019 et celle du 4 juillet 2019”.

Le mis en cause a également répondu ce lundi aux accusations d’incitation des membres du CSM à rejoindre le mouvement populaire, incitation des juges à rejoindre une grève organisée, entrave au fonctionnement de la Justice, entre autres.

Dans une précédente réaction, le club des magistrats a exprimé sa solidarité avec son président en qualifiant cette procédure d'”abusive”, accusant le CSM de vouloir “museler” la voix de Saadedine Merzoug qui est connu pour son engagement au sein du mouvement populaire.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR