Connect with us

Politique

Affaire Sovac: le verdict reporté au 17 octobre

Feriel Bouaziz

Published

on

© DR |

Le juge prés la Cour d’Alger a reporté hier 10 octobre le verdict dans le procès en appel de l’affaire Sovac au 17 octobre en raison de l’absence de plusieurs accusés, selon l’agence de presse APS.

Le verdict dans le procès en appel de l’homme d’affaires et président du groupe  Sovac , Mourad Oulmi, qui, rappelons le, est accusé de « blanchiment d’argent et incitation d’agents publics à exploiter leur influence », entre autres chefs d’accusation en lien avec la corruption, est donc reporté au 17 octobre, et ce, suite à l’absence de plusieurs accusés.

Indépendamment du président directeur général du Crédit populaire algérien  (CPA), Omar Boudiab et des cadres de cette banque et du ministère de  l’Industrie, sont poursuivis également l’ancien Premier ministre, Ahmed  Ouyahia, l’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, et Khidher Oulmi  (frère cadet de Mourad Oulmi).

Rappelons les faits, le procureur général près la Cour d’Alger avait requis 15 ans de prison ferme contre Mourad Oulmi, patron du groupe Sovac et 12 ans de prison ferme contre son frère Khidher.

Ont été également requises, à l’encontre d’Ahmed Ouyahia et Youcef Yousfi, les peines, respectives, de 15 ans et 12 ans de prison ferme assortie d’une amende de 2 millions de DA chacun.

Le procureur avait aussi requis une peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de DA contre Omar Boudiab et des cadres de la CPA , impliqués dans l’affaire.

Le parquet avait aussi demandé la saisie des biens et le gel des activités des entreprises impliquées dans l’affaire et représentées dans le procès par des personnes morales avec une amende de 32 millions de DA pour chacune.

Rappelons, par ailleurs, que lors du procès en première instance, le tribunal de Sidi M’hamed a condamné Mourad Oulmi à 10 ans de prison ferme ainsi que 8 millions DA.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR