Connect with us

Politique

Affaire Condor: 10 ans de prison ferme requis contre Sellal et Ouyahia

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | les deux anciens chefs du gouvernement, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis jeudi des peines allant jusqu’à dix ans de prison ferme contre les accusés impliqués dans l’affaire des frères Benhamadi, propriétaires du groupe Condor.

Accusés d’octroi de privilèges injustifiés au Groupe Condor et ses filiales dont “GP Pharma”, le Procureur de la République a requis dix ans de prison ferme et un million de DA d’amende à l’encontre d’Ahmed Ouyahia et Sellal Ouyahia.

Le procureur de la République a également requis une peine de trois années de prison, assortie d’une amende d’un million de DA à l’encontre d’Abdelghani Zaâlane, poursuivi dans cette affaire, en sa qualité de Directeur de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.

Le Parquet a également requis l’expropriation de tous les biens appartenant aux accusés.

Faut-il noter que cette affaire concerne six sociétés appartenant aux frères Benhamadi et relevant du groupe Condor dont “GP Pharma”.

Les principaux mis en cause à savoir les frères Benhamadi, dont l’ancien ministre des TIC Moussa Benhamadi, décédé en juillet dernier à la prison d’El Harrach après une contamination au Coronavirus, sont poursuivis pour “blanchiment d’argent”, “dilapidation et utilisation de fonds de banque”, et “financement occulte” de partis politiques et de la campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat présidentiel.

Les autres frères à savoir Abderrahmane Benhamadi, PDG du groupe Condor, Smail, Abdelkrim, et Amar sont également poursuivis dans le cadre de la même affaire. Abderrahmane, arrêté durant l’été 2019, a été libéré en avril dernier tandis qu’Amar est toujours détenu.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR