Zoubida Assoul quitte son poste de porte-parole du mouvement : Mouwatan appel à « une journée de mobilisation »

Le mouvement Mouwatana appelle explicitement le président Bouteflika à renoncer au 5ème mandat. Empêchée de tenir sa conférence nationale à la mutuelle des matériaux de construction de Zeralda, à Alger, l’instance de coordination du mouvement a été contrainte de se réunir au siège du parti Jil Jadid.

Crédit photo : DR | Membres du mouvement mouwatana lors d'une conférence de presse à Zéralda

 La porte-parole du mouvement « Mouwatana » Zoubida Assoul a répondu favorablement à l’appel de Sofiane Djilali qui l’avait invité, il y a quelques jours, à céder son poste suite à son soutient au candidat à la candidature, Ali Ghediri.

Elle quitte officiellement cette fonction. « Mme Zoubida Assoul a pris congé de son poste de porte parole de Mouwatana », annoncent les responsables du mouvement dans un communiqué rendu public, aujourd’hui. Par ailleurs, le mouvement s’engage à mener des actions de rue contre la candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, à la prochaine élection présidentielle. « Mouwatana appelle tous les Algériens à une journée de mobilisation citoyenne dans tout le pays le 24 Février prochain », lit-on dans ce document, qualifiant la candidature de l’actuel président de la république d’« illégale et d’immorale ».

Pour rappel, Zoubida Assoul, ancienne porte parole du mouvement, a apporté son soutien au candidat Ali Ghediri, quelques jours après le communiqué de son mouvement qui espérait « que les candidats potentiels à la prochaine élection présidentielle refuseront de crédibiliser, par leur présence, un scrutin dont l’issue ne fera aucun doute, à l’instar des scrutins précédents ».