Suivez-nous

Monde

Wuhan: l’équipe d’experts de l’OMS “ne publiera pas ses conclusions provisoires”

Feriel Bouaziz

Publié

le

L’équipe d’enquête de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui se sont rendus à la mi-janvier en Chine pour effectuer une enquête sur l’origine du coronavirus, ont décidé trois semaines après l’achèvement de la mission “de ne pas publier le rapport complet portant sur les conclusions majeures“, rapporte l’AFP.

L’équipe d’experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) envoyés en janvier à Wuhan, premier foyer de l’épidémie du coronavirus en Chine afin d’étudier les origines de ce virus (Covid-19), a décidé de “ne finalement pas publier ses conclusions provisoires“, a rapporté jeudi 4 mars le quotidien national américain , The Wall Street Journal.

En effet, selon la même source cette décision intervient dans une “conjoncture de tensions” entre les Etats-Unis et la Chine sur les conditions d’accès offertes par Pékin aux enquêteurs de l’OMS lors de leur enquête.

Notons que le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus avait annoncé le 12 février dernier que l’équipe d’experts dépêchés à Whuran allait publier “dans les prochaines semaines” un rapport provisoire qui résumerait globalement leurs traveaux de recherche effectués pendant un mois.

Par ailleurs, lors d’une conférence de presse jeudi, le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price, a appelé à ce que Pékin fasse preuve de “transparence“. poursuivant que, “ce que nous avons indiqué clairement depuis plusieurs semaines, c’est que nous avons de profondes inquiétudes sur la manière dont les premiers résultats de l’équipe d’enquête sur le Covid-19 ont été communiqués, et des interrogations sur le processus sous-jacent pour arriver à ces résultats”.

Limitations imposées aux chercheurs de l’OMS

Dans une lettre ouverte publiée jeudi, 24 chercheurs internationaux ont appelé à une nouvelle enquête, indépendante et plus approfondie, dénonçant des “limitations structurelles” imposées aux travaux des experts de l’OMS lors de leur visite en Chine. 

Les experts avaient semblé exclure l’hypothèse que le virus ait pu s’échapper de l’institut de virologie de Wuhan, comme l’administration Trump l’affirmait. En effet, lors d’une conférence de presse à la fin de leur mission, ils avaient estimé qu’il s’agissait d’une hypothèse “hautement improbable“. Mais le directeur général de l’OMS avait peu après arrangé la situation en affirmant que “toutes les hypothèses restent sur la table“, pour expliquer l’origine de la pandémie.

Avec AFP.

Lire la suite
Publicité
Commentaires