Connect with us

Economie

Visite du Medef à Alger : les Français veulent rattraper le retard

Ali Ajennadh

Published

on

Crédit photo : DR | Lors de rencontre entre les représentants du MEDEF et les représentants du FCE et Gouvernement

« J’invite les entreprises françaises à venir travailler avec des partenaires algériens. Il y a du travail à faire. Il y a différents  domaines qui sont ouverts au partenariat. Maintenant, c’est vrai qu’il y a des difficultés mais nous travaillons au niveau du gouvernement pour les régler ». Le ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, a trouvé des mots forts pour s’adresser aux patrons français venus en force, dans le cadre du Medef. Le ministre s’est exprimé, mercredi à Alger, lors du Forum d’affaires algéro-français, réuni à l’hôtel El-Aurassi.

A la place du président français, Emmanuel Macron, qui devait venir en visite d’État à Alger, une soixantaine d’hommes d’affaires, membre du MEDEF, sont à Alger. Ils ont notamment fait partie de la création du « Conseil d’affaires algéro-français ». Cette structure « impulsera des partenariats sectoriels ciblés entre entreprises algériennes et françaises (…) pour la création de filières technologiques et industrielles », a indiqué Ali Haddad, le président du FCE. « L’entreprise et l’entrepreneuriat doivent être au centre du renforcement des relations entre la France et l’Algérie », a pour sa part jugé, Pierre Gattaz, devant des patrons des deux pays.

Lors de l’ouverture du forum d’affaires algéro-français, Pierre Gattaz, président du MEDEF a indiqué que « nous sommes venus pour essayer de concrétiser trois actions importantes : valoriser les talents que nous partageons, renforcer le partenariat entre nos communautés d’affaires et donner la priorité à la jeunesse et à l’entreprenariat ». Il a qualifié la diaspora algérienne en France de « force, richesse et support » pour co-construire l’avenir des deux pays, et a appelé à « exploiter les grandes mutations que connait le monde comme la transformation énergétique, la révolution numérique et les évolutions migratoires pour relever en commun les défis en matière de croissance et d’emploi ».

Les patrons français vont rencontrer le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et vont visiter les installations de Cévital à Béjaïa. Ils doivent également s’entretenir avec le patron de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Keddour, ainsi qu’une  signature  d’au moins 4 accords avec des entreprises algériennes.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR