Connect with us

Accueil

Visite de Ben Selmane à Algérie : Mustapha Guitouni confirme  

La visite du prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane (MBS) en Algérie se confirme. Malgré la polémique autour de sa venue, e raison notamment de son implication directe dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, l’homme fort d’Arabie en ce moment devra être reçu à Alger, au début du mois de décembre.

Melissa NAIT ALI

Published

on

prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salmane (MBS)

Sa venue vient d’être confirmée officiellement par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni. S’exprimant lors d’une conférence de presse animée, aujourd’hui à l’APN, le ministre précise que « cette visite est amicale et fraternelle », et qu’elle « n’a aucun lien avec les prix du pétrole sur les marchés internationaux ».

C’est la première confirmation officielle de virée, même si le RND du premier ministre, Ahmed Ouyahia, et TAJ d’Amar Ghoul lui avaient souhaité la « bienvenue ». Ces deux partis de l’alliance présidentielle se sont précipités de préparer le terrain à cette visite qui n’a pas été annoncé du côté officiel.

Les autorités ont jusque-là gardé le silence sur la visite de Mohamed Ben Salmane, alors que l’opinion publique lui oppose un refus catégorique, en rappelant notamment la guerre menée par l’Arabie Saoudite contre le Yémen et ses graves crimes contre la population de ce pays.

En effet, sur les réseaux sociaux, des défenseurs des droits de l’homme, des membres de différentes organisations et des partis politiques dénoncent cette visite. «Il est responsable de la mort de beaucoup d’enfants au Yémen, de prédicateurs et d’intellectuels et de l’assassinat, à la façon de Daech, du journaliste Jamal Khashoggi», lancent-ils.

Le Forum social algérien (FSA) a appelé, dans un communiqué, les Algériens à dire « non à la visite du prince héritier, condamner l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi et réclamer justice».

«Nous proclamons (…) que l’Algérie, pays hôte et refuge de révolutionnaires des causes justes, tels que Patrice Lumumba, Yasser Arafat et Nelson Mandela (…) ne pourrait donner place au dictateur et criminel qu’est le prince héritier Mohamad Ben Salmane», lit-on dans ce communiqué. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le parti socialiste des travailleurs (PST) appelle « les travailleurs et les citoyens à protester contre la venue en Algérie de ce chef de file de la réaction arabe alliée du sionisme et de l’impérialisme ».

« Le PST déclare sa disponibilité à s’associer aux initiatives de dénonciation de cette visite et des solidarité avec la lutte des peuples opprimés par l’impérialisme, Israël et les régimes réactionnaires de la région », lit-on dans le même communiqué.

 

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR