Suivez-nous

Monde

Virus issu d’un labo : Pompeo “ne peut présenter de preuves” car “il n’en a pas”, assure Pékin

Avatar

Publié

le

© DR | Le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo “ne peut présenter de preuves” d’une fuite du nouveau coronavirus d’un laboratoire chinois “parce qu’il n’en a pas”, a estimé Pékin mercredi.

Le secrétaire d’Etat américain avait affirmé dimanche qu’il existait “des preuves immenses” que le virus à l’origine de l’épidémie de Covid-19 était parti d’un laboratoire de virologie de Wuhan, la ville du centre de la Chine où la maladie a fait son apparition à la fin de l’an dernier.

“M. Pompeo s’est exprimé à plusieurs reprises mais il ne peut présenter de preuves”, a déclaré devant la presse la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

“Et pourquoi? Parce qu’il n’en a aucune” , a-t-elle estimé, tout en ajoutant que la question de l’origine de l’épidémie devrait être laissée aux experts scientifiques “plutôt qu’à des politiciens qui mentent au nom de leurs besoins de politique intérieure”.

Washington a monté la pression sur Pékin ces dernières semaines, accusant le régime communiste d’avoir tardé à réagir après l’apparition de l’épidémie, puis carrément d’avoir laissé fuiter le virus depuis l’Institut de virologie de Wuhan.

“Il existe des preuves immenses que c’est de là que c’est parti”, a déclaré dimanche le secrétaire d’Etat américain sur la chaîne ABC.

“Ce n’est pas la première fois” que la Chine met ainsi “le monde en danger” à cause de “laboratoires ne respectant pas les normes”, a-t-il insisté, sans vouloir dire s’il pensait que le nouveau coronavirus avait été libéré intentionnellement par Pékin.

La télévision publique chinoise avait qualifié dès lundi les propos de M. Pompeo de “déments”.

Le président Donald Trump a menacé pour sa part jeudi dernier d’infliger à Pékin de nouveaux droits de douane punitifs à titre de sanction pour la propagation de l’épidémie et ses conséquences pour l’économie américaine.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR