VIDEO | Après la démission de bouteflika « on veut le départ de tout le système »

Quelques minutes après le dépôt de la lettre de démission du président Abdelaziz Bouteflika au conseil constitutionnel sous la pression de la rue et du général Gaid Salah qui s'est montré très ferme et déterminé, hier 02 avril, la rue à tout se suite réagit à cette annonce et demande "le départ de tout le système".

Crédit photo : INTERLIGNES MEDIA | Rassemblement des manifestants devant la grande poste la nuit du 02 avril 2019

Quelques minutes après le dépôt de la lettre de démission du président Abdelaziz Bouteflika au conseil constitutionnel sous la pression de la rue et du général Gaid Salah qui s’est montré très ferme et déterminé, hier 02 avril, la rue à tout se suite réagit à cette annonce et demande « le départ de tout le système ».

 

Dans une ambiance festive et sous les Klaxons, la rue Didouche Mourad était quasiment bouchée pendant des heures. Certains manifestants sont venus et voitures, et d’autres à pieds. Les inttentions des protestatires sont aussi différentes. Certains, très content de cette annonce, sont venus fêter « cette victoire de la rue face aux oligarques », et d’autres, disent avoir « gagné une bataille mais pas la guerre ».

La Place Maurice Audin et la grande poste étaient pleines de monde. Des milliers de manifestants ont pris d’assaut ces endroits devenus lieux de manifestations, de jour comme de nuit.

La majorité des manifestants disent avoir « marqué un but, mais le match n’est pas encore gagner, car la revendication, n’est pas le départ du président grabataire uniquement, mais le départ de tout le système politique en place » nous confie un des manifestants.

Un fait inédit, un cortège de la police mêlé avec des véhicules de citoyens, ont produit un moment de joie avec des Klaxons dans le centre de la capitale.

Les défilés se sont déroulés jusqu’à une heure tardive de la soirée.

Adsence Milieu article