Connect with us

Accueil

Viandes congelées: le cafouillage du gouvernement

Published

on

En moins de 24 heures, les déclarations d’un responsable au ministère du Commerce et les instructions du Président, Abdelmadjid Tebboune, lors d’un Conseil des ministres, laissent apparaitre un cafouillage concernant l’approvisionnement du marché national en viandes congelées.

Dimanche 13 mars, Abdelmadjid Tebboune a ordonné de «continuer l’interdiction stricte de l’importation des viandes congelées et encourager la consommation de viandes locales», nous apprend le communiqué de la présidence à l’issue d’une réunion du Conseil des ministres. Le chef de l’Etat a donné ses instructions après avoir entendu un exposé conjoint des ministres de l’Agriculture et du Commerce.

En effet, la disponibilité des produits stratégiques et les prévisions de production en produits agricoles essentiels, était au cœur de la réunion du Conseil des ministres, qui intervient dans un contexte mondial particulier, avec une augmentation vertigineuse des prix des produits de large consommation.

Dans cette optique, le gouvernement de Aïmene Benabderrahmane, continue de mettre des verrous pour d’un côté, assurer l’approvisionnement du marché national et de l’autre, réguler les prix pour ne pas affecter le budget des citoyens.

Pourtant, il semblerait que le département de Kamel Rezig, ne suit pas de près la feuille de route tracée ou plutôt, n’anticipe pas sur ses décisions devant accompagner l’orientation générale des hautes autorités du pays.  Pour cause, une quantité de 3000 tonnes de viandes congelées sera importée, selon un responsable du ministère du Commerce.

«La société algérienne Frigomedit et l’Algérienne des viandes rouges (Alviar) ont été chargées d’importer des quantités supplémentaires de viandes congelées estimées à 3.000 tonnes pour renforcer l’approvisionnement du marché durant le mois sacré», a déclaré samedi 12 mars, à l’APS, Ahmed Mokrani, directeur de l’Organisation des marchés et des activités commerciales au ministère.

Ce quota fait partie de d’une quantité de 54.500 tonnes de viandes rouges qui devra être injectée sur le marché à l’occasion du mois sacré du Ramadhan. Mais, voilà que le Président Tebboune ordonne d’arrêter immédiatement d’importer de la viande congelée.

Va-t-on désormais annuler ce programme d’importation déjà tracé ? Les opérations d’abattage des têtes bovines prévues prochainement, couvriront-elles les besoins du marché national ? Les prix des viandes rouges connaitront-ils une flambée en prévision du mois sacré ? Autant de questions qui s’imposent quand l’on suit le cafouillage du gouvernement concernant ce produit.  

À moins qu’on n’ait aucune prévision ni projection s’agissant des besoins du marché national …        

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR