Connect with us

Politique

Vendredi 117 : 30 manifestants condamnés à de la prison ferme

Published

on

Jugés en comparution immédiate ce dimanche, 44 manifestants sont placés sous mandat de dépôt à travers tout le territoire national. 30 d’entre eux sont condamnés à de la prison ferme, à des peines variant entre 1 an jusqu’à 18 mois, tandis que les autres attendent leur procès programmé pour la semaine prochaine, annonce le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

À Alger, le tribunal de Bainem a condamné 9 manifestants à 6 mois de prison ferme sans mandat de dépôt, 6 manifestants à 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt, un manifestant à 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt et a relaxé 3 protestataires. Par ailleurs, le tribunal de Sétif a relaxé deux manifestants au moment où il a condamné à 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt 22 autres, tous arrêtés le même jour.

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hemed a placé 6 manifestants sous mandat de dépôt. Le procès de tous les manifestants arrêtés vendredi dernier et jugés dans ce tribunal est renvoyé au 24 mai prochain.

Le procureur de la République près le tribunal de Bainem avait requis 3 ans de peison ferme et 100 milles dinars d’amende contre les 31 manifestants. Quant à celui près le tribunal de Sétif, lui, il avait requis 2 ans de prison avec mandat de dépôt.

Les manifestants jugés au tribunal de Bainem sont poursuivis pour: “attroupement non armé, incitation à attroupement non armé, atteinte à l’intégrité et l’unité nationale, diffusion au public des publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national”, précise le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD).

La même source a précisé que les détenus de la wilaya de Sétif sont condamnés pour “incitation à attroupement non armé”.

Pour rappel, le CNLD a signalé plus de 1000 arrestations sur tout le territoire national ce jour là. Environ 90 d’entre eux ont été placés en garde à vue et présentés ce dimanche devant les différentes instances judiciaires du pays.

Il est à noter que le nombre des manifestants arrêtés vendredi dernier et placés sous mandat de dépôt à travers le territoire national est à 44 dans 6 wilayas. 14 dans la capitale, 5 à Bordj Bou Arreridj 22 à Sétif, un protestataire dans les wilayas de Biskra, Constantine et Chlef.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR