Suivez-nous

Politique

Vendredi 106: plus de 700 manifestants arrêtés puis relâchés

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© Interlignes, photo archive| Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat
© INTERLIGNES | manifestation des étudiants à Alger ( photo archives )

Les manifestants arrêtés lors des marches du 106e vendredi du hirak qui ont eu lieu hier dans différentes wilayas du pays ont été libérés, a rapporté le réseau de lutte contre la répression.

D’après la même source, plus de 750 citoyens, dont des femmes, des personnes âgées, des journalistes et des avocats, ont été arrêtés hier vendredi dans 30 wilayas. Tous ont été relâchés.

Les algériens ont renoué hier avec les marches du vendredi pour la première fois depuis leur suspension en mars 2020 par précaution contre le coronavirus.

En effet, quelques jours après être sortis à l’occasion du deuxième anniversaire du soulèvement populaire, les algériens ont réinvesti les rues, confirmant ainsi le retour des marches hebdomadaires.

Cependant, les éléments de la sûreté nationale ont tenté d’empêcher les marches dans diverses wilayas allant jusqu’à réprimer et interpeller les manifestants.





Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR