Suivez-nous

Société

Variant britannique: cinq cas suspects placés sous contrôle

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Cinq cas suspects du variant britannique du coronavirus détecté le 19 février dernier en Algérie ont été placés sous contrôle en attendant les résultats de leurs tests.

C’est ce qu’a annoncé ce dimanche le directeur général de l’Institut Pasteur, Fawzi Derrar lors de son passage à Echourouk TV.

“Nous avons mis au cours de la semaine cinq cas suspects sous surveillance. Les analyses sont en cours et les résultats devront être connus dans trois à quatre jours”, a-t-il déclaré.

Concernant sa propagation, Fewzi Derrar a dit s’attendre à d’autres cas. “Nous nous attendons à d’autres cas. Quand ce variant rentre, il ne s’arrête pas”.

Selon le spécialiste, le variant britannique, apparu l’automne dernier, s’est déjà propagé dans 86 pays dont les pays voisins à l’Algérie. “Il 50 à 60% plus contagieux comparé au virus classique”, a-t-il déclaré.

L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a confirmé jeudi à travers un communiqué la détection, le 19 février, de deux cas du variant britannique en Algérie.

“Ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (Isolé actuellement) et chez un immigré retournant de France pour l’enterrement de son père”, a indiqué le communiqué de l’IPA.

Samedi, Fawzi Derrar a déclaré que l’un des deux patients contaminés par le variant britannique du covid-19 s’est rétabli tandis que l’autre patient fait l’objet d’un suivi “précis et continu”.





Lire la suite
Publicité
Commentaires