Connect with us

Politique

Vague d’arrestations à Aïn Témouchent et dans différentes autres régions du pays

La vague de répression visant les manifestants du Hirak n’est pas prête de s’arrêter. Les forces de police ont procédé à l’arrestation de 62 personnes, hier vendredi 13 décembre, à Aïn Témouchent. C’est ce qu’a annoncé le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD) qui fait part aussi d’autres arrestations enregistrées dans différentes régions du pays.

Achour Nait Tahar

Published

on

© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat
© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat

Selon le coordinateur du CNLD, Kaci Tansaout, les manifestants arrêtés seront présentés, aujourd’hui, devant le procureur de la république près le tribunal de la même ville d’Aïn Témouchent. Les manifestants, ajoute-t-il, s’apprêtaient a commencer la marche hebdomadaire du vendredi lorsqu’ils ont été arrêtés.

« Chafi Samir, kidnappé par des agents en civil lundi 09 décembre, à Alger, puis conduit au commissariat de Bab Ezzouar et placé en garde à vue jusqu’à mercredi matin », rappelle le CNLD, précisant que ce dernier a été « transféré au centre du DRS de Hydra pour enquête sur ses relations avec la révolution et la grève des 4 jours». Cinq jours après son arrestation, le détenu appelle son frère pour l’informer qu’il sera présenté demain, dimanche 15 décembre, devant le procureur sans lui préciser quel tribunal, rapporte la même source.

Le CNLD annonce également que «Seddik Sayeh, a été kidnappé, hier après midi à Tlemcen, par des agents civils». Le comité précise que «les mêmes agents ont effectué une perquisition de la maison de la famille Sayeh, vendredi 13 décembre à 6 heures du matin, alors qu’il n’y avait que des filles à l’intérieur».

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR