Connect with us

Campus

Université de Bouzareah: Les étudiants en colère

Published

on

La faculté des lettres et des langues de l’Université d’Alger 2, Abou El Kacem Saâdallah, située à Bouzareah, connait ces deux derniers jours des mouvements de protestation de la part des étudiants qui n’ont pas été admis au Master. L’administration a réagi et a justifié sa décision par « des raisons pédagogiques ».

Contacté par Interlignes Algérie, Islem. B, étudiant en langue anglaise, nous a indiqué que l’affichage des listes des étudiants acceptés pour le Master 1 a commencé dès la fin décembre dernier. C’est là où les étudiants, qui disent répondre aux critères habituels, se sont vus écartés des listes, a-t-il ajouté, qualifiant cela d' »inadmissible« .

Une autre étudiante du département de langue française a témoigné à Interlignes Algérie, tout en gardant l’anonymat, qu« Ils ont accepté une centaine d’étudiants pour le Master dans chaque filiale », tout en précisant que chacune des filiales « en regroupe plus de 1000″.

Les étudiants touchés par cette décision n’ont pas hésité à exprimer leur colère, et ce, en organisant des sit-in au sein de leur université durant lesquels ils ont scandé: « Master pour tout le monde », ou encore, « déterminés, on revendique le Master ». Ils disent ignorer les raisons de ce refus, affirmant que l’administration « n’a pas communiqué les critères de sélection ».

D’autres revendications ont été relevées dans le cadre de cette protestation dont le retard de la délivrance des diplômes qui a empêché certains étudiants de s’inscrire pour le Master dans d’autres universités.

Face à la colère des étudiants et suite à leurs recours, la Commission d’orientation et d’admission en Master 1 a réagi, à travers un communiqué, et a indiqué que la sélection pour le Master 1 cette année se fera par « ordre de mérite selon la moyenne du cursus« .

L’administration a justifié, dans le même document, le nombre « bas » des étudiants admis par les conditions pédagogiques, notamment « le manque » d’enseignants et celui des encadrants et « l’insuffisance d’infrastructures ».

Cependant, les étudiants n’ont pas cédé à ses explications. Ces derniers disent être déterminés à poursuivre leur protestation jusqu’à la satisfaction de leur revendication à savoir : l’accès au Master.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR