Connect with us

Culture

Unesco: le couscous classé au patrimoine immatériel de l’humanité

Feriel Bouaziz

Published

on

Le couscous, plat emblématique issue des pays d’Afrique du Nord, est entré officiellement le mercredi 16 décembre au patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). L’organisation a en effet classé le dossier “savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous “, au patrimoine culturel mondial, a annoncé mercredi la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda.

Lors de la 15ème session du comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui se poursuit virtuellement jusqu’au 19 décembre, quatre pays qui ont déposé leurs candidatures ont vu leur couscous inscrit au patrimoine mondiale de l’UNESCO, il s’agit de l’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie et le Maroc.

Par ailleurs, du coté Algérien le dossier de classement a été élaboré par l’universitaire Ouiza Galleze du Centre de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah), alors que l’Institut tunisien du patrimoine et la direction marocaine du patrimoine culturel et des experts mauritaniens ont également pris part au montage du dossier. 

Avec ce nouveau classement, l’Algérie comptabilise sept biens culturels inscrits, à ce jour, à la liste représentative du patrimoine de l’humanité de l’Unesco.

Il s’agit de : l’Ahellil du Gourara (2008), la “Chedda” costume nuptial de Tlemcen (2012), l’Imzad (2013) dossier présenté par l’Algérie incluant le Mali et le Niger, le pèlerinage du Rakb de Ouled Sidi Cheikh (2013), la fête de la S’beiba (2014), un événement annuel célébré à Djanet (sud-est algérien) ainsi que le “Sbuâ du mawlid ennabaoui” (2015).

Pour rappel, déja présenté en mars 2019, c’est la première fois que quatre pays du Maghreb unissent leurs efforts sur un sujet commun à savoir le dossier du Couscous.

Continue Reading
Comments