Suivez-nous

Monde

Unesco: lancement d’une “décennie d’action” pour la protection de l’océan

Feriel Bouaziz

Publié

le

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé le mercredi 3 février, “la Décennie pour les sciences océaniques au service du développement durable” pour 2021-2030.

L’UNESCO a officiellement lancé “la décennie pour les sciences océaniques au service du développement durable” ou comme l’Organisation des Nations unies (ONU) appelle: “la décennie la plus critique de notre vie“.

En effet, en se référant au site officiel de l’ONU, pendant les dix prochaines années, l’agence onusienne, le système des Nations Unies et leurs partenaires mobiliseront les efforts pour “la protection de l’océan partout dans le monde“.

“Un nouvel océan courageux”

La vocation de cette décennie dont l’UNESCO a marqué le début par visioconférence sous le thème d'”un nouvel océan courageux“, a pour but de sensibiliser aux immenses défis et opportunités que l’océan offre pour arriver aux objectifs escomptés en matière de développement durable (ODD).

Lors de cette réunion virtuelle, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a rappelé que “la protection et la gestion durable de l’océan sont essentielles pour l’alimentation, les moyens de subsistance et l’atténuation des perturbations climatiques et des catastrophes connexes“, estimant que “restaurer la capacité de l’océan à nourrir l’humanité et à réguler le climat est un défi majeur“.

De surcroît, Antonio Gueterres a également encouragé chacun, à “faire la paix avec la nature pour créer un monde prospère et équitable pour tous, sans laisser personne de côté“.

En outre, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay a déclaré de son coté qu'”au début du troisième millénaire, l’océanographie a la capacité d’identifier les problèmes et de proposer des solutions, à condition de cesser de négliger sa contribution“.

Le but primaire de cette “décennie” en faveur de l’océan est d’offrir aux nations “une occasion unique de travailler ensemble pour alimenter la science océanique mondiale nécessaire pour soutenir le développement durable de cet espace commun“, souligne l’UNESCO.

Le lancement de cette dernière intervient au moment où la pandémie de Covid-19 a enclenché des crises économiques et sociales à travers la planète, qui, selon l’UNESCO, ont obligé beaucoup de personnes à s’appuyer sur une économie verte croissante.

Au cours de cette réunion virtuelle, des dirigeants mondiaux, des scientifiques, des chefs d’agences des Nations Unies et des personnalités sportives engagées dans l’action en faveur de l’océan se sont réunis et ont tous qualifié ce projet telle une “source de solutions” pour mieux reconstruire un monde post-Covid-19.

Ainsi, les attentes de l’ONU à l’issue de cette décennie pour l’océan seront majoritairement axées sur un océan propre, sain, productif, sûr et accessible où les sources de pollution sont identifiées et réduites ou éliminées, et les écosystèmes marins protégés.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR