Une enquête est ouverte: l’ambassadeur du Maroc au Ghana accusé d’harcèlement sexuel

L’ambassadeur du Maroc à Accra, au Ghana, Mohamed Farhat est officiellement accusé d’harcèlement sexuel. C’est une employée de la représentation diplomatique du royaume chérifien, une Ghanéenne, qui vient de le dénoncer.

Crédit photo: DR | Mohamed Farhat, ambassadeur du Royaume à Accra.

L’ambassadeur du Maroc à Accra, au Ghana, Mohamed Farhat est officiellement accusé d’harcèlement sexuel. C’est une employée de la représentation diplomatique du royaume chérifien, une Ghanéenne, qui vient de le dénoncer.

 

 

Démissionnaire, cette dernière a informé, selon les médias marocains, le ministère marocain des affaires étrangères qui a décidé d’ouvrir une enquête. La plaignante relate dans son courrier au ministère le préjudice que l’ambassadeur lui aurait causé.

Selon son récit, le diplomate l’a appelé et il lui a demandé de lui servir un café. Mais en se présentant dans son bureau, ce dernier a lâché sa main baladeuse pour lui toucher différente partie du corps. « Sa secrétaire personnelle était absente », précise la plaignante qui affirme Mohamed Farhat l’encore harcelé plusieurs fois.

Ne voulant pas subir encore les attouchements du diplomate, la fonctionnaire a démissionné et a décidé d’alerter les autorités marocaines pour que d’autres femmes ne soient pas des victimes de ce violeur.

 Selon la presse marocaine, afin d’éclaircir cette affaire, une délégation a été envoyée sur place, à Accra, par le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale. La « mission d’inspection » dépêchée sur place se compose de trois personnes, dont une femme.