Connect with us

Economie

Un projet de loi avec des peines de prison allant jusqu’à 30 ans contre les spéculateurs

Published

on

Dans le cadre de la lutte contre la spéculation, le président Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions au ministre de la Justice, Abderrachid Tebbi, d’élaborer un projet de loi relatif à ce « crime » avec des peines allant jusqu’à « 30 ans de prison ferme ».

A l’issue de la réunion du conseil des ministre tenue hier, dimanche 03 octobre, la Présidence de la République a annoncé dans un communiqué que « le Président Tebboune a chargé le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, d’élaborer le projet de loi relatif à la lutte contre la spéculation au plus tard à la date de la prochaine réunion du Conseil des ministres, avec des peines allant jusqu’à 30 ans pour ceux qui jouent avec le gagne-pain des Algériens, car il s’agit d’un crime à part entière« .

Abdelmadjid tebboune a déjà évoqué la question de la criminalisation de la spéculation sur les produits de base lors de la rencontre Gouvernement-Walis qui a eu lieu le 25 septembre dernier. Le chef de l’Etat a affirmé que les autorités seront « intransigeantes » contre ces « parasites qui tentent d’épuiser les moyens de l’Etat en créant des pénuries« .

De son côté, faut-il noter, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, avait annoncé dans le même cadre que « ses services ministériels étaient en passe de réviser certains textes de loi, en coordination avec les secteurs ministériels concernés, en vue de criminaliser le phénomène de spéculation« .

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR