Connect with us

Accueil

Un concert de l’artiste engagé Amine Chibane interdit: colère et indignation  

Published

on

Très attendu, un concert de l’artiste engagé Mohamed Amine Chibane, à Cheraga (Alger), a été annulé jeudi soir, quelques minutes avant sa montée sur scène.

Le concert a été annulé «après la visite d’agents en civil pendant la balance (les répétitions)», a expliqué Amine Chibane sur sa page facebook, tout en s’excusant auprès de son public «qui était autant impatient que (lui) de goûter à nouveau à la scène». « Ma frustration est incommensurable », a conclut l’artiste.

Alpha Tango, société de production audiovisuelle, organisatrice du concert, s’est à son tour excusée, sans donner plus de détails. Pourtant, sur les réseaux sociaux, l’indignation est indescriptible et les internautes dénoncent une attente à la libre parole.

«Indignée et révoltée» par ce qui venait de se passer, la célèbre Amel Zen estime qu’«interdire Amine Chibane c’est interdire tous les artistes, la scène artistique, l’art et la culture en général».  «Cette dérive et dictature assumée ne doit pas passer sous silence car le silence est complice», écrit l’artiste sur sa page facebook, dénonçant : «El jazayer el jadida ne veut pas d’artistes qui s’expriment à contre courant».

De son côté, l’écrivaine-journaliste Sarah Haidar, très imprégnée du monde culturel, a écrit : «un des symptômes d’un totalitarisme en roue libre, c’est qu’il n’y met même plus les formes».

Militant politique et asociatif, l’ancien détenu d’opinion, Abdelouhab Fersaoui,  qualifié l’interdiction d’«inadmissible».

Dans sa logique de «défiance», explique le président de l’association RAJ (dissoute), «le pouvoir veut tout contrôler; les partis politiques, les syndicats, les associations, la presse publique et privée, l’espace public, les artistes, l’opinion des citoyens, la vie privée des algériens-es».

Plus que ça, «il fait tout pour laminer et réduire au silence toute voix discordante qui échappe à son contrôle et qui peut contribuer à l’éveil citoyen», dénonce Abdelouahab Fersaoui.

Connu pour ses chansons engagées, Amine Chibane a surtout été découvert par le grand public, durant les marches populaires du Hirak. L’artiste a accompagné l’historique mouvement en composant sa chanson «Youm echaâb» plus connue sous le titre «Libérez l’Algérie». Par la suite, il sortira «Système dégage» reprise des manifestants ses fans durant les marches.

Continue Reading
Advertisement
Comments