Connect with us

Monde

Tunisie: nouvelle nuit de heurts dans plusieurs villes

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Pillage, vandalisme, heurts entre les manifestants et les forces de l’Orde…Pour la deuxième nuit consécutive, plusieurs villes tunisiennes ont connu des troubles nocturnes. Les raisons de ces protestations demeurent inconnues, les protestataires n’ayant pas articulé clairement leurs revendications.

Dans la nuit de dimanche à lundi, des manifestants sont sortis pour la deuxième fois consécutive dans plusieurs villes tunisiennes dont Tunis, Bizerte, Menzel Bourguiba Sousse, SIliana et Nabeul.

À l’image de la nuit précédente, il y’a eu des actes de vandalisme, des heurts avec les forces de l’Ordre et plusieurs arrestations.

Des dizaines de jeunes, en majorité des mineurs âgés de 14 à 17 ans, ont été arrêtés, a indiqué dimanche à l’AFP Khaled Hayouni, porte-parole du ministère de l’Intérieur. L’agence de presse Reuters fait, elle, état de 240 arrestations.

D’après la même source, qui cite une déclaration du représentant du ministère de la Défense, Mohamed Zekri, l’armée a été déployée dans plusieurs villes pour protéger certains bâtiments gouvernementaux.

Motifs inconnus

Les motifs de ces protestations, qui interviennent quelques jours après le dixième anniversaire de la “révolution du jasmin” qui a écarté Zine El Abidine Ben Ali du pouvoir, demeurent inconnus. Même si la situation socio-économique du pays ont été évoquée, les protestataires n’ont pas formulé clairement leurs revendications.

Certains refusent même d’associer ces manifestations à la révolution du jasmin. “Il ne s’agit pas de mouvements de protestation, ce sont des jeunes qui viennent de quartiers proches pour voler et s’amuser”, a déclaré Oussama, 26 ans, habitant d’Ettadhamen à l’AFP. “Si on proteste, ça sera la journée et à visage découvert.”





Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR