Politique

Tribunal de Sidi M’hamed: Reprise du procès de Abdelghani Hamel, son épouse et ses fils

Published

on

 Le procès de l’ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, de son épouse et de ses fils a repris dimanche pour le troisième jour au tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Lors de la première audience du procès (mercredi), le tribunal de Sidi M’hamed a auditionné l’ancien DGSN qui a rejeté toutes les accusations en lien avec les affaires de corruption dans lesquelles il est poursuivi, notamment celles de « blanchiment d’argent », d' »enrichissement illicite », de « trafic d’influence » et d »obtention d’assiettes foncières par des moyens illégaux ».

Au deuxième jour du procès (jeudi), le tribunal de Sidi M’Hamed a auditionné l’épouse de l’ancien DGSN, Annani Salima, qui a rejeté les accusations portées contre elle, reconnaissant, toutefois, avoir bénéficié de neuf (9) locaux dans la commune de Ouled Fayet (Alger) pour « la réalisation d’une crèche ».

Le tribunal a aussi auditionné les fils de l’ancien DGSN, Amiar, Mouard et Chafik, également poursuivis dans la même affaire, sa fille Chahinaz, ainsi que l’ex-directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), Mohamed Rehaimia, et l’ex-directeur de la Régie foncière de la ville d’Alger, Maachi Fayçal.

L’ancien directeur de l’Industrie par intérim de la wilaya d’Oran, Khaldoun Abderrahim, et l’ancien directeur des domaines de la wilaya d’Oran, Maalam Samir, ont été interrogés le même jour.

Parmi les témoins convoqués dans cette affaire, figurent l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, l’ancien wali de Chlef, Mohamed Ghazi, l’ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, ainsi que Abdelmalek Boudiaf en sa qualité d’ancien wali d’Oran.

Comments
Quitter la version mobile