Connect with us

Politique

Tribunal militaire: Toufik adoptera-t-il la même position que Tartag et Said?

Il est fort probable qu’aujourd’hui, l’ancien patron du DRS, Mohamed Mediene adopte la même position que ses deux co-accusés, Bachir Tartag et Saïd Bouteflika, devant le tribunal militaire de Blida, où ils sont jugés pour “complot contre l’autorité de l’Etat et de l’Armée”et “atteinte à l’autorité de l’Etat”.

Kenza Ait Bachir

Published

on

© DR | Said Bouteflika, Mohamed Mediene dit "Toufik", Atmane Tartag et Louiza Hanoune

 

Hier, Bachir Tartag a refusé de quitter sa cellule pour comparaitre devant la juridiction militaire, alors que Said Bouteflika s’est abstenu de répondre aux questions du président, avant de sortir de la salle d’audience.

L’ex-coordinateur des services secrets conteste sa traduction devant un tribunal militaire, étant, dit-il un civil, et le frère conseiller du président déchu, a expliqué en audience, qu’il refuse ce procès puisque ses avocats “n’ont pas accès à des documents à l’origine de son inculpation”.

Le juge a pris acte de cette position et décidé de se contenter du contenu des procès verbaux d’audition devant le juge d’instruction, suivie du passage des témoins devant la barre. Le premier à être entendu hier, a été l’ancien président du conseil constitutionnel.

Ouverte dés 9 heures, l’audience d’aujourd’hui est consacrée à l’interrogatoire de plusieurs cadres de la Présidence, convoqués en tant que témoins avant que Mohamed Mediene ne soit appelé à la barre, suivi de Louisa Hanoune.

Si Mediene affiche la même position que Said Bouteflika, les mis en cause seront jugés et condamnés sur la base de leurs aveux devant le juge d’instruction et leurs avocats n’auront pas droit de plaider. Ils auront le droit de se pourvoir en cassation dés la notification des décisions du tribunal.

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR