Suivez-nous

Politique

Tribunal de Tipasa: la troisième affaire d’Abdelkader Zoukh reportée au 8 décembre

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Le tribunal de Tipasa a reporté samedi, au 8 décembre, la troisième affaire de l’ancien wali d’Alger Abdelkader Zoukh dans laquelle il est poursuivi pour “octroi d’indus privilèges” à Ali Haddad en sa qualité d’ancien président du Forum des Chefs d’Entreprises (FCE) désormais appelé Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC).

L’ancien wali de la capitale devait être jugé dans trois affaires distinctes samedi, et ce, “dans le souci de réunir les conditions propices à la tenue d’un procès équitable et de permettre aux témoins de rejoindre leur domicile en raison du confinement sanitaire”, rapporte l’APS.

En effet, Abdelkader Zoukh a été entendu hier dans une affaire de corruption relative à “l’octroi d’indus  privilèges” à des membres de la famille de l’ancien directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel ainsi que “l’octroi d’indus privilèges et des biens immobiliers” à l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout et des membres de sa famille.

Une peine de quinze ans de prison ferme assortie d’un million de DA d’amende ainsi que la confiscation de tous ses biens a été requise contre le principal accusé dans la première affaire. Tandis qu’une peine de quinze ans de prison ferme a été demandée dans la deuxième affaire.

Par ailleurs, la troisième affaire qui implique Ali Haddad a été renvoyée au 8 décembre prochain. Selon l’APS, qui cite l’arrêt du renvoi, l’ancien président du FCE comparaitra en tant que témoin à partir de la prison de Tazoult à Batna où il purge sa peine, et ce, “conformément aux procédures du procès à distance”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR