Connect with us

Politique

Tribunal de Sidi M’hamed: 8 personnes placés sous mandat de dépôt

Published

on

Tribunal de Sidi M'hamed à Alger
© DR | Tribunal de Sidi M'hamed à Alger

Une vague d’arrestation ciblant militants politiques, activistes et journalistes bat son plein ces dernières semaines en Algérie et particulièrement en Kabylie. Rien qu’aujourd’hui, 8 personnes ont été présentés devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, qui a ordonné leurs placement sous mandat de dépôt, selon les avocats de la défense.

Il s’agit de Zahir Messaoudene, Malek Boudjemaa, Ali Mimoun, Abdenour Saidi, Zahir Djemai, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand et le journaliste du quotidien Liberté, Mohamed Mouloudj.

Les mis en cause sont poursuivis pour « l’appartenance au mouvement pour l’auto-détermination de la Kabylie (MAK) », classé depuis le mois de mai dernier comme une organisation terroriste,  “diffusion de fausses informations”, “atteinte à l’unité nationale”.

Pour rappel, le journaliste Mohamed Mouloudj a été interpellé le 12 septembre et son domicile a été perquisitionné a fait savoir le comité national pour la libération des détenus (CNLD). Pour sa part, l’artiste Arezki Oulhadj est intervenu le 3 septembre dernier à Tizi-Ouzou puis placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Bouhinoun dans la ville des genêts.

L’activiste Saidi Abdenour, amputé des deux jambes a été arrêté le 2 septembre 2021 par la gendarmerie nationale devant son domicile à Ath Zmenzer (Beni Douala) au sud de Tizi Ouzou, selon le CNLD.

Par ailleurs, les arrestations visent également les militants soupçonnés de connivence avec l’association « Rachad », classée organisation terroriste le mois de mai dernier.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR