Suivez-nous

Société

Tribunal de Kherata: les deux frères Tadjouri relaxés

Le tribunal de Kherata a rendu, ce jeudi, son verdict dans l’affaire des deux frères Tadjouri poursuivis pour les chefs d’inculpation « d’atteinte à l’unité nationale » et « incitation à attroupent non armé ».

Avatar

Publié

le

Crédit photo: DR. Les deux frères, Adel et Farid Tadjouri relaxés

« Les deux frères Tadjouri Adel et Farid ont été relaxés par le tribunal de Kherrata assortis d’une amende de 30 000 Da pour leurs publications sur les réseaux sociaux Facebook appelant à « attroupement non armé », annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

PUB

Il s’agit, selon la même source, des appels lancés sur leurs Facebook pour la marche historique du 16 Février à Kherrata.

Par ailleurs, la Cour d’appel de Jijel a acquitté, ce jeudi, une manifestante condamnée en première instance à une peine de deux mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 20 000 DA, après avoir été arrêtée en possession du drapeau amazigh, rapporte le CNLD.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

48e vendredi : plusieurs manifestants interpellés à Alger

Achour Nait Tahar

Publié

le

© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat

Plusieurs personnes venues participer à la marche de ce 48e vendredi de mobilisation populaire contre le pouvoir ont été interpellées par la police à Alger.

PUB

Un énorme dispositif de police a été déployé comme à l’accoutumée dans les principales artères de la Capitale, pour empêcher les premiers manifestants de se regrouper.

La police a commencé dans un premier temps à disperser les citoyens regroupés aux alentours de la mosquée Errahma (rue Khelifa Boukhalfa) avant de s’en prendre à une dizaine d’entre eux qui tentaient de rejoindre la rue Didouche Mourad. Les manifestants ont fini par être embarqués dans des fourgons cellulaires.

Indignés, les manifestants chassés par la police scandent en choeur « ya lil 3ar policier wella haggar » (quelle honte, le policier est devenu un oppresseur).

Lire la suite

Société

Saida : La petite fille disparue a été retrouvée

Kenza Ait Bachir

Publié

le

Les recherches ont duré plusieurs heures dans la soirée de mercredi, mobilisant citoyens et policiers. Meriem, une petite fille de deux ans portée disparue hier mercredi vers 17h à Saida, a été retrouvée saine et sauve.

PUB

Les éléments des services de sécurité de la wilaya de Saida ont révélé qu’une vidéo de l’un des citoyens qui était présent à proximité de la place du 5 juillet (Saida) lorsque la petite fille avait disparue, a grandement aidé les recherches.

Tout en signalant qu’il ne s’agit pas d’un enlèvement comme cela a été largement relayé sur les réseaux sociaux mais d’un simple égarement, l’officier principal, Djilali Douci, a indiqué qu’une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de cette disparition.

Lire la suite

Société

Trois éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Tébessa et Boumerdès

Avatar

Publié

le

Deux éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés samedi à Skikda et Chlef par des détachements combinés de l'Armée nationale populaire (ANP), indique dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Trois éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés mercredi à Tébessa et Boumerdès par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), alors que six casemates pour terroristes ont été détruites à Médéa par un autre détachement, indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

PUB

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation de renseignements, des détachements de l’ANP ont arrêté, le 15 janvier 2020, trois (3) éléments de soutien aux groupes terroristes à Tébessa (5ème Région militaire) et Boumerdès (1ère RM), tandis qu’un autre détachement de l’ANP a découvert et détruit six (6) casemates pour terroristes, et ce, suite à une opération de fouille et de ratissage menée dans la localité de Oued Boukhirane, à Médéa (1ère RM) », précise-t-on de même source.

Lire la suite

Tendances