Connect with us

Politique

Tribunal de Cheraga: Mme Maya condamnée à 12 ans de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le juge près le tribunal de Cheraga a prononcé ce mercredi le verdict dans l’affaire de “Mme Maya”, de son vrai nom Nachinache Zoulikha-Chafika, qui implique, entre autres, Abdelghani Zaalane et Mohamed Ghazi, poursuivis respectivement en qualité d’ex walis d’Oran et de Chlef, et l’ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel.

Ainsi, Nachinache Zoulikha-Chafika, présentée comme étant la fille cachée du président déchu Abdelaziz Bouteflika, a été condamnée à douze (12) ans de prison ferme et sept (7) millions de DA d’amende avec confiscation de tous ses biens.

Egalement impliquées dans l’affaire, les filles de Nachinache Zoulikha-Chafika à savoir Farah et Imene ont été condamnées à cinq (5) ans de prison ferme et trois (3) millions de DA d’amende avec confiscation des biens.

Abdelghani Zaalane, Abdelghani Hamel et Mohamed Ghazi ont eux été condamnés à dix (10) ans de prison ferme assortis d’une amende d’un (1) million de DA d’amende.

Les griefs retenus contre les prévenus sont notamment “blanchiment d’argent”, “trafic d’influence”, “octroi d’indus avantages”, “dilapidation de deniers publics” et “transfert illicite de devises vers l’étranger”.

Lors du procès qui s’est ouvert mercredi dernier après trois reports consécutifs, le Procureur près le tribunal de Cheraga a requis quinze (15) ans de prison ferme et une amende de 6 millions de DA contre Nachinache Zoulikha-Chafika, et quinze (15) ans de prison ferme assortis d’une amende d’un (1) million de DA contre Mohamed Ghazi et Abdelghani Zaalane.

Des peines de dix (10) ans de prison ferme assorties d’une amende de six (6) millions de DA ont été requises contre les deux filles de “madame Maya”, Imène et Farah tandis que douze (12) ans de prison ferme assortis d’une amende d’un (1) million de DA ont été requis contre l’ancien directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel.

Notons que la défense de la partie civile avait estimé les pertes causées au Trésor public dans cette affaire à plus d’un (1) milliard de DA mais, tous les prévenus ont plaidé leur innocence, rejetant en bloc les accusations retenues contre eux.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR