Suivez-nous

Société

Travailleurs de NUMILOG et ALCOST: l’UGTA monte au créneau

Publié

le

© DR | manifestation des salariés de NUMILOG et ALCOST à Béjaia
© DR | manifestation des salariés de NUMILOG et ALCOST à Béjaia

Des centaines de travailleurs ont répondu à l’appel à manifester lancé par l’Union Générale des Travailleurs Algérien (UGTA), pour soutenir les salariés des deux entreprises Numilog ( filiale logistique du groupe Cevital), et ceux de la société Algérienne du costume (ALCOST).

Les travailleurs de Numilog et les travailleuses d’Alcost, soutenus par leurs collègues des autres entreprises et des syndicalistes de l’union de wilaya de l’UGTA se sont rassemblés devant le tribunal de Bejaia pour revendiquer leur droits.

Les 196 salariés de Numilog qui ont été “licenciés abusivement” par leur employeur, ont bénéficié d’une décision de justice ordonnant à leur société de les réintégrer dans leurs postes de travail. “Nous exigeons à NUMILOG d’appliquer la décison de justice qui leur ordonne la réintégration des 196 salariés” nous confie le syndicaliste, Halim Bouazid. Il dénonce à l’occasion “la répression policière de ces salariés qui ont subi, il y’a une semaine, la violence à Béjaia lors d’une manifestation réprimée”.

Une marche a été organisée en direction de l’usine de l’Algérienne du costume (ALCOST). “La direction a introduit une plainte contre 12 employées, accusées de meneuses d’un mouvement de grève illimitée qui a paralysie l’entreprise” nous confie une salariée qui a participé à la manifestation, tout en précisant qu’elles “réclament le départ du directeur de l’entreprise”.

“le tribunal de Bejaia est une section du groupe Cevital”

Les marcheurs scandaient “Numilog, Alcost Solidaire”, “Tadukli ikhadamen lbatel ad yaghli” (l’union des travailleurs, l’arbitraire sera vaincu). Les manifestants ont arboré des pancartes et banderoles sur lesquelles on pouvait lire entre autres “Halte à la complicité des autorités aux abus des patronats”, ainsi que “le tribunal de Bejaia est une section du groupe Cevital”.

Les travailleurs de Numilog réclament l’application de la décision de justice relative à l’astreinte pécuniaire, affirment les manifestants. Pour rappel, la justice avait rejeté la plainte des travailleurs concernant ladite astreinte.

Le parti socialiste des Travailleurs (PST) a dénoncé, dans un communiqué, rendu public, hier mardi, “les violences policières, la criminalisation et la remise en cause du droit de grève. Il exige le respect des lois sociales et l’application des décisions de justice”.

“La lutte des travailleurs se poursuivra jusqu’à satisfaction de leur revendication”, soutiennent les syndicalistes.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR