Transport universitaire paralysé: l’ONOU dépose plainte contre le Groupe Tahkout

Crédit photo:DR

La décision du magistrat instructeur de placer Mahieddine Tahkout sous mandat de dépôt, a suscité l’indignation des chauffeurs du groupe Tahkout qui ont décidé d’entrer en grève ce matin, paralysant ainsi le transport universitaire, urbain et suburbain dans plusieurs villes du pays.

 

Cette grève « surprise » que personne n’a vu venir, est quasi-inopportune car elle survient en pleine période des examens de fin d’année, dénonce le syndicat Union Nationale des Etudiants Libres, dans un post sur sa page Facebook accusant le Groupe Tahkout de « prendre en otage des étudiants » et demande en outre aux autorités de « trouver rapidement une alternative pour éviter la perturbation du déroulement des examens ».

Suite à cette décision, l’office national des œuvres universitaires (ONOU) a déposé plainte « urgente » auprès du tribunal de Bir Mourad Rais contre le Groupe Tahkout pour  avoir paralysé, ce lundi, le service du transport universitaire, rapporte El Bilad. 

Il convient de rappeler que l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout est l’opérateur N° 1 du transport des voyageurs en Algérie détenant presque le monopole du transport universitaire. Ces bus assurent le transport de la majorité des plus de 1 million d’étudiants algériens au niveau de plusieurs régions. Outre le transport universitaire, l’homme d’affaire s’est attaqué à d’autres segments, notamment, le transport de voyageurs sur les lignes grandes distances et le transport urbain et suburbain à Alger (ETUSA).

Adsence Milieu article