Transport ferroviaire : Alger et Oran ne seront plus qu’à deux heures de train

Transport ferroviaire : Alger et Oran ne seront plus qu’à deux heures de train transport

Crédit photo : DR | Nouveaux trains acquis pas la SNTF

Dans trois jours, Alger et Oran ne seront plus qu’à deux heures de train. Le nouveau train Coradia sera mis en service, le 2 mars prochain. «C’est est un train polyvalent dédié aux grandes lignes, qui circulera à une vitesse de 160 km/h. D’une longueur de 110 m, il comporte 6 voitures et offre une capacité de 254 passagers dont 60 en première classe. Fonctionnant en bi-mode (diesel/ électrique 25 KV), ce nouveau train est adapté aux conditions climatiques du pays (sable, températures élevées) et dispose d’un système de climatisation très performant ainsi que les commodités nécessaires pour faciliter l’accès et le déplacement à bord, en particulier pour les personnes à mobilité réduite», explique la SNTF.

17 autorails Coradair commandés

Le prix de la desserte entre Alger et Oran a été fixé à 2000 DA en première classe et à 1700 DA en classe économique. Le train Coradia offre toutes les commodités et services nécessaires (wifi, informations, restauration, etc.). Le Coradia desservira à terme de Annaba, Constantine, Bejaia, Biskra et Bechar, avec la livraison de la totalité des 17 autorails Coradair commandés auprès d’Alstom. Le montant de cette acquisition s’élève à environ 200 millions d’euros. La compagnie ferroviaire nationale a procédé à des essais concluants durant ce mois de février. Coradia Polyvalent a été adopté, depuis 2009, en France. Selon Alstom, «ce train bénéficie des dernières innovations technologiques alliant confort, performance et protection de l’environnement ». La SNTF a bénéficié d’un crédit de 58,52 milliards de DA pour le financement des projets de développement et de modernisation de la société.

 

Mégabannière (728x90)