Suivez-nous

Sport

Tragédie en NBA : Kobe Bryant, légende des Lakers, est mort à 41 ans

Avatar

Publié

le

© DR | La légende de la NBA, Kobi Brayant est mort à 41 ans
© DR | La légende de la NBA, Kobi Brayant est mort à 41 ans

La NBA et le monde du sport sont sous le choc: un des plus grands champions de l’histoire du basket Kobe Bryant, légende des Los Angeles Lakers, est mort dimanche à 41 dans un accident d’hélicoptère.

Bryant, quintuple champion NBA, son club de toujours, est décédé dimanche matin dans le crash de son hélicoptère survenu à Calabasas dans le sud de la Californie, selon le site américain d’actualités sur les célébrités TMZ.

Selon TMZ, le basketteur, père de quatre enfants, était à bord de son hélicoptère privé avec quatre autres personnes, lorsque celui-ci est brusquement tombé, avant de s’enflammer. Aucune personne n’a survécu au crash. La cause de l’accident n’est pas encore connue.

Le crash de l’hélicoptère a été confirmé par le Los Angeles Times, sans faire mention de l’identité des victimes.

Mais alors que ni les Lakers ni la Ligue nord-américaine de basket ne confirmaient cette information, une terrible chape de plomb s’est abattu sur la NBA.

Quelques minutes après l’annonce de la mort de Bryant, NBA TV a bouleversé ses programmes pour déjà évoquer sa mémoire et, contrairement au match Denver-Houston qui se jouera bien, le maintien de sept autres rencontres du jour est devenu très hypothétique, en attendant la redoutée confirmation.

“Seize équipes sont en lice aujourd’hui, tous leurs joueurs ont grandi en rêvant de devenir un jour comme lui, ou comme Michael Jordan avant lui. On parle de cette génération de joueurs marqués par cette icône qui semble être partie trop tôt. C’est difficile”, a estimé l’ancien entraîneur Stan Van Gundy sur la chaîne officielle de l’instance.

Sur le plateau, son ancien coéquipier Brian Shaw qui avait remporté avec lui le triplé (2001, 2002, 2003) peinait à retenir ses larmes.

Sur les réseaux sociaux, le tsunami d’émotion n’a fait que commencer.

“Non s’il vous plaît! Ca ne peut pas être vrai !!”, a tweetté Luka Doncic des Dallas Mavericks.

Collectionneur de records

“(Son épouse) Janet et moi n’avons pas les mots pour décrire le choc et la tristesse que nous ressentons après la mort accidentelle de Kobe Bryant. Prières pour sa famille et lui”, a écrit le plus grand hockeyeur de tous les temps Wayne Gretzky.

Celui qu’on surnommait “Black Mamba” était l’un des sept joueurs à avoir inscrit plus de 30.000 points en carrière et une des idoles de LeBron James, qui l’a dépassé samedi à la 3e place du classement des meilleurs marqueurs de la NBA, lors de la défaite des Lakers à Philadelphie.

“Kobe était immortel offensivement du fait de son aptitude (à beaucoup marquer). Et me voilà ici à Philadelphie, portant le (même) maillot des Lakers. L’univers provoque parfois de ces choses… Ce n’est pas censé avoir un sens, mais voilà, cela arrive tout simplement”, avait déclaré samedi soir LBJ, ému, après la rencontre jouée dans la ville de Pennsylvannie où Bryant a vu le jour le 23 août 1978.

Retraité des parquets depuis 2016 après vingt saisons a tutoyer les cimes du basket mondial comme peu l’ont fait avant lui, Bryant est le seul à avoir ses deux maillots, au numéros 8 et 24, accrochés au plafond du Staples Center, en compagnie des autres légendes de la franchise, tels Magic Johnson, Kareem Abdul Jabbar ou encore Shaquille O’Neal.

Le décès de celui qui a également glané deux médailles d’or olympiques en 2008 et 2012 avec Team USA, intervient 25 jours après la mort de David Stern, l’ancien “commissionner” de la NBA qui l’avait fait prospérer et devenir une marque mondiale. Et qui avait compris que le basket américain deviendrait populaire comme jamais, grâce à des génies comme Kobe.

Sport

Ligue 1 : victoire de la JSK face au NA Hussein-Dey

Achour Nait Tahar

Publié

le

Alors qu’elle restait sur trois victoires consécutives, dont deux en déplacement, la JS Kabylie a raté l’occasion de prendre seule la première place du classement après son nul, à domicile, ce vendredi, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou face à l’AS Aïn M’lilà (1-1).
© DR | La joie des joueurs de la JSK après le but de l'égalisation

La JS Kabylie s’est imposée devant le NA Hussein-Dey (NAHD) sur le score de 1-0, en match comptant pour la 16e journée du Championnat de Ligue 1 de football, disputé mercredi 05 février au stade du 1e Novembre de Tizi-Ouzou.

L’unique but du match a été inscrit par le défenseur du NAHD, Zineddine Belaid (38e mn ) contre son camp donnant ainsi l’avantage à la JSK.

Suite à cette victoire, les lions du Djurdjura se hissent à la 2ème place avec 27 points ex æquo avec le MC Alger, battu samedi dernier en déplacement par l’AS Ain Melilla.

Le NA Hussein-Dey, quant à lui, restera figé à l’avant dernière position avec 15 points. Le CR Belouizded ne compte désormais que 5 points d’avance sur les canaris et le MC Alger.

Résultats de la 16e journée/Mercredi:

JS Kabylie – NA Hussein-Dey 1-0

Matches déjà joués:

ES Sétif – USM Alger                   3-1

AS Aïn M’lila – MC Alger            1-0

CS Constantine – JS Saoura       2-2

ASO Chlef – NC Magra              0-0

USM Bel-Abbès – MC Oran        1-2

CR Belouizdad – CABB Arréridj  4-0

Reste à jouer:

Jeudi 6 février:

Paradou AC – US Biskra     (17h00)

Classement              Pts         J

1). CR Belouizdad         32      16

2). MC Alger                27       16

–). JS Kabylie               27     16

4). USM Alger              24      16

5). ES Sétif                  23      16

–). CS Constantine       23      16

–). MC Oran                23      16

8). USM Bel-Abbès       22       16

–). AS Aïn M’lila           22       16

10). JS Saoura            20        16

11). CABB Arréridj       19        16

12). Paradou AC          18        15

–). ASO Chlef             18         16

14). NC Magra            17         16

15). NA Husseïn-Dey   15         16

16). US Biskra            14         15.

Lire la suite

Sport

Des « actionnaires » veulent destituer Chérif Mellal : encore un complot contre la JSK ?

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© Hadi belacel pour INTERLIGNES | Cherif Mellal et Mouloud Aiboud
© Hadi belacel pour INTERLIGNES | Cherif Mellal et Mouloud Aiboud

La stabilité de la jeunesse sportive de Kabylie (JSK) dérange certains actionnaires. Depuis quelques semaines un complot se met en place contre le jeune président du conseil d’administration du club, Chérif Mellal, accusé de tout et de rien. Des « dirigeants » s’apprêtent à tenir, le 8 février prochain, une Assemblée générale (AG) de la société par action avec un seul ordre du jour : trancher l’avenir de celui qui avait sauvé le club d’une relégation quasi certaine.

Pourquoi ? On n’en sait rien pour l’instant. Les explications fournies par Malik Azlef et Meftah Hanine sont tellement floues qu’elles n’ont convaincu presque personne. Les deux responsables envoyés, visiblement, au charbon par ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre, évoquent « une situation catastrophique du club ». Mais pas seulement. Ils invoquent aussi « l’absence d’investissement », « les insultes à l’égard de supporters »…

C’est ce que l’on appelle, sans risque de se tromper, chercher les poux sur la tête du chauve. Car le bilan de la nouvelle direction qui a pris les règnes de la JSK au début de l’année 2018 parle de lui-même. Arrivé à un moment où le club croulait sous les dettes avoisinant les 20 milliards de centimes qui s’est ajouté à un classement catastrophique en championnat, Chérif Mellal et l’équipe ayant travaillé avec lui ont relevé un défi titanesque.

Ils ont réussi en quelques mois, à redresser la barre, sauver l’équipe d’une relégation historique en D2 et éponger l’ardoise salée laissé par l’ancien président Mohand Chérif Hannachi. Ils ont réussi aussi à qualifier la JSK en finale de la coupe d’Algérie, après des années de disettes.

En une année, le club a joué le championnat qui lui a échappé de peu, avant de retrouver, après plus de dix ans, les terrains africains en participant à la prestigieuse compétition africaine, la ligue des champions. Face à des adversaires rodés dans cette joute, les lions du Djurdjura ont réussi à atteindre la phase des poules et se mesurer à d’autres grands de l’Afrique. Objectif atteint. En championnat aussi, le club se porte bien. Où est la catastrophe évoquée par les adversaires de Chérif Mellal ? ça sent un jeu malsain.

L’ombre de Hannachi 

Tout a commencé, il y a quelques semaines. L’ancien président, Mohand Chérif Hannachi qui n’avait toujours pas digéré sa sortie par la petite porte en aout 2017, revient à la charge. Lors d’une marche du Hirak à Tizi Ouzou, il avait affirmé à un groupuscule de ses partisans « que Chérif Mellal ne restera pas à la tête de la JSK ».

Il l’accuse même d’avoir transféré l’argent du transfert du défenseur, Lyes Chetti, à Doubaï aux Emirats arabes unis. Quelques jours plus tard, des « supporters » se sont déplacés au Maroc et s’en sont pris aux joueurs et aux dirigeants du club après la défaite fasse au WAC pour le compte de la 3ème journée de la phase des poules de la ligue des champions.

Et la réaction de Mellal, agacé par les insultes dont il avait fait l’objet particulièrement, semble être attendue. Filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, la scène est retenue contre lui comme « une preuve d’un faute grave ».

C’est à partir de là que ceux que Chérif Mellal qualifie « de vautours » ont mis leur machine en branle pour tenter de reprendre les commandes. Ils exploitent tous les moyens pour atteindre leur but : médias, groupe Facebook. Mais pour quel objectif ?  

Lire la suite

Sport

Ligue 1 (16e j): l’ES Sétif bat l’USM Alger (3-1)

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | ESS domine l'USMA sur le score de 3-1

L’ES Sétif s’est imposée devant l’USM Alger sur le score de 3 à 1, (mi-temps :1-0), en match comptant pour la 16e journée du Championnat de Ligue 1 de football, disputé mardi au stade du 8-Mai-1945 de Sétif.

Les buts sétifiens ont été inscrits par Laribi (45’+1′), Guacha (55′), Kendouci (58′), alors que Zouari  (90’+3′) a réduit le score pour l’USM Alger.

L’entente a dominé la majeure partie de la rencontre. Le score aurait pu être plus large vu le nombre important d’occasions de but raté par les setifiens, grâce notamment à la vigilance du portier usmiste Mohammed Lamine Zemmamouche.

A la faveur de cette victoire, l’ES Sétif (23 points) rejoint le MC Oran et CS Constantine à la 5e place du classement, alors que l’USM Alger (24 points) occupe le 3e rang à égalité avec la JS Kabylie qui jouera, mercredi (18h45) face au NA Hussein-Dey.

Cette première journée de la phase retour de Ligue 1 de football qui a débuté samedi, sera clôturée jeudi avec le match Paradou AC- US Biskra.

Résultats de la 16e journée/Mardi:

ES Sétif – USM Alger                   3-1

Matches déjà joués:

AS Aïn M’lila – MC Alger            1-0

CS Constantine – JS Saoura       2-2

ASO Chlef – NC Magra              0-0

USM Bel-Abbès – MC Oran        1-2

CR Belouizdad – CABB Arréridj  4-0

Reste à jouer:

Mercredi 5 février:

JS Kabylie – NA Husseïn-Dey (18h45)

Jeudi 6 février:

Paradou AC – US Biskra     (17h00)

Classement              Pts         J

1). CR Belouizdad         32      16

2). MC Alger                27       16

3). JS Kabylie               24      15

–). USM Alger              24      16

5). ES Sétif                  23      16

–). CS Constantine       23      16

–). MC Oran                23      16

8). USM Bel-Abbès       22       16

–). AS Aïn M’lila           22       16

10). JS Saoura            20        16

11). CABB Arréridj       19        16

12). Paradou AC          18        15

–). ASO Chlef             18         16

14). NC Magra            17         16

15). NA Husseïn-Dey   15         15

16). US Biskra            14         15.

Avec APS

Lire la suite

Tendances