Connect with us

Politique

Tout savoir sur la réouverture partielle des frontières

Published

on

Dans le cadre de l’ouverture partielle des frontières aériennes décidé par le gouvernement, six vols hebdomadaires seront assurés par la compagnie nationale Air Algérie, à compter du 1er juin, de et vers la France, la Turquie, l’Espagne et la Tunisie, indique un communiqué des services du premier ministère, rendu public ce lundi.

Ainsi, trois (03) vols hebdomadaires de et vers la France seront assurés par la compagnie Air Algérie, à raison de deux (02) vols de/vers Paris et un (01) vol de/vers Marseille, en plus d’un (01) vol hebdomadaire qui sera assuré de et vers la Turquie (Istanbul), l’Espagne (Barcelone) et la Tunisie (Tunis), selon le communiqué. Dans un premier temps, « seuls les aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine sont autorisés à accueillir les passagers à l’arrivée ou en partance de ces destinations ».

Ces mesures ont été arrêtées lundi par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus et l’autorité sanitaire, et sur instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, souligne le communiqué.

Pour ce qui est des conditions d’embarquement à destination de l’Algérie, le voyageur doit être détenteur du « résultat négatif d’un test RT-PCR datant de moins de 36 heures avant la date du voyage », selon le communiqué.

Il doit également disposer d’un billet valide et de la fiche sanitaire dument renseignée et s’acquitter préalablement des frais inhérents au confinement sanitaire obligatoire auquel doit se soumettre chaque passager à l’arrivée sur le territoire national ainsi que les frais du test de dépistage du COVID-19, prévus par les autorités sanitaires. Le communiqué précise que les frais de séjour dans les sites d’hébergement sont à la « charge exclusive » du passager.

Ces conditions « doivent être impérativement réunies avant l’embarquement ». Concernant les conditions sanitaires applicables à l’arrivée (en Algérie), il s’agit d’abord de la présentation d’un test RT-PCR de moins de 36 heures. Le passager devra se soumettre à un confinement sanitaire obligatoire d’une période de cinq (5) jours au niveau d’un des établissements hôteliers prévus à cet effet, avec un contrôle médical permanent, avec l’application d’un test de dépistage du COVID-19 à la fin du confinement.

La levée du confinement se fera au 5éme jour à la suite d’un test de dépistage du COVID-19 négatif. En cas de résultat positif, le confinement est reconduit pour une période supplémentaire de cinq (5) jours, précise la même source.

S’agissant des conditions de confinement, une liste des établissements hôteliers, offrant toutes les conditions requises pour le confinement des passagers, est arrêtée conjointement entre les secteurs de l’intérieur, du Tourisme et de la santé. Pour ce qui est des modalités de sortie du territoire national, les passagers demeurent soumis aux seules conditions édictées par les autorités des pays d’accueil pour leur entrée sur leurs territoires.

En matière d’information et de communication, une large campagne de communication et de vulgarisation est mise en œuvre dès l’ouverture des frontières aériennes pour faciliter les déplacements.

La compagnie Air Algérie est chargée de relayer, à travers son site web, toutes les informations complémentaires et précisions nécessaires à la mise en œuvre du dispositif prévu. Ces modalités opérationnelles nécessaires à la concrétisation de la décision de réouverture partielle des frontières aériennes s’inscrivent dans l’objectif de « préserver la santé des citoyens et à les prémunir contre tout risque de propagation du Coronavirus (COVID-19) », selon le communiqué.

Elles sont soutenues par la démarche basée sur la prudence, la progressivité et la flexibilité et restent adaptables en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique, soutient la même source.

Avec APS

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR