Connect with us

Economie

Total ne pourra pas racheter les actifs pétroliers d’Anadarko en Algérie, le gouvernement algérien s’y est opposé

Published

on

 Le géant pétrolier et gazier français Total ne pourra pas acquérir les actifs de la compagnie pétrolière américaine Anadarko en Algérie, a annoncé mardi son PDG.

“Occidental nous a dit officiellement que nous ne pouvons pas acquérir les actifs algériens”, a indiqué le PDG de Total Patrick Pouyanné.

Ce projet avorté s’inscrit dans le cadre de l’opération de rachat des actifs d’Anadarko par Total notamment en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud et ce suite à un accord de 8,8 milliards de dollars conclu l’an dernier entre total et Occidental Petroleum dont Anadarko est une filiale.

C’est l’opposition du gouvernement algérien qui a empêché total d’en venir au bout de cet accord. Les autorités ont indiqué en 2019 que la compagnie nationale Sonatrach allait exercer son droit de préemption sur les actifs d’Anadarko.

Les actifs d’Anadarko en Algérie représentent environ 260 000 barils par jour (bpj). Soit plus de 25 % de la production nationale de brut estimée à un million de bpj, selon plusieurs sources médiatiques

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR