Suivez-nous

Politique

Tizi Ouzou : une marche nocturnes d’étudiants violemment réprimée

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Les étudiants ont organisé, mercredi 28 avril, une marche nocturne à Tizi Ouzou pour protester contre “les provocations policières” survenues, hier mardi, lors de la marche des étudiants empêchée par les forces de l’ordre. La marche a été violemment réprimée par la police.

Plusieurs étudiants ont été arrêtés par la police lors de la marche nocturne organisée, ce soir après la rupture du jeune, dans la ville de Tizi-Ouzou. Des dizaines d’étudiants sont descendus dans la rue pour dénoncer “les provocations policières”, Selon les témoignages de plusieurs étudiants, les policiers ont proféré “des propos obscènes” à leur égard.

“Suite aux propos inadmissibles qui ont été tenus d’un ton si violent et agressif allant voir même une atteinte physique dont étaient victimes plusieurs résidents en violant les franchises universitaires, par un agent de police devant le barrage permanent à proximité de la gare boukhalfa, après avoir mis en arrêt le bus universitaire transportant des résidents de la résidence boukhalfa par un autre agent de police”, s’insurgent les étudiants dans une déclaration, rendue public.

“Cet acte porte en lui un acharnement policier et ce pour des considérations purement politiciennes surgit après avoir scandé hier soir, des slogans révolutionnaires que le peuple algérien hurle haut et fort depuis le 22 février 2019 à nos jours”, précise la même source.

“Nous membres du comité de cité universitaire Boukhalfa, tenons à dénoncer cet acte irresponsable et demandons à ce que des mesures disciplinaires soient prises à l’encontre de cet agent”, dénoncent ils..

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR