Suivez-nous

Politique

Tinzaouatine ( Tamanrasset ) : Plusieurs blessés graves après la répression d’une manifestation

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Des manifestants sortis ce lundi 15 juin à la ville de Tinzaouatine, wilaya de Tamanrasset, pour contester le manque d’approvisionnement en eau ont été violemment réprimés par les services de la gendarmerie, rapportent plusieurs pages locales et militants.

La commune située à la frontière avec le Mali souffre d’un manque d’approvisionnement en eau notamment après l’instauration d’une barrière en fil barbelé qui a isolé les habitants de leur source principale d’eau : El oued.

De ce fait et afin d’attirer l’attention des autorités sur les problèmes de cette région isolée et marginalisée du pays, des dizaines de citoyens sont sortis manifester ce lundi. 

Cependant, la manifestation a été violemment réprimée. Des blessures par balles réelles et en caoutchouc ont été infligées aux manifestants, nous signalent des témoins sur place.

En marge de cette manifestation, une vidéo a été filmée à l’adresse d’Abdelmadjid Tebboune. À travers ce message diffusé par le biais des réseaux sociaux, les manifestants ont fait état des souffrances engendrées par le manque d’approvisionnement en eau tout en l’interpellant sur les projets qui devaient être réalisés dans la région mais qui n’ont jamais abouti. 

Ils ont dans ce sens démenti les informations rapportés il y a deux ans par des médias nationaux sur un “prétendu” projet de transfert des eaux dans la région, “ce projet n’a aucun lien avec la réalité”, se sont-ils écrié. 

En outre, ils laissent savoir que des courriers ont été envoyés aux responsables du secteur mais “en vain”. “Des solutions provisoires sont apportées à chaque fois” ont-ils dénoncé appelant le président a intervenir personnellement.

À noter que le 11 juin, les représentants de la société civile ont envoyé un courrier au wali de Tamanrasset contenant une liste de revendications dont le remplacement de la barrière en fil barbelé par un mur avec des portes.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR